Afrique: Boxe - Kuseva, Masamba et Bukasa défendent la RDC en Afrique du Sud

Un gala intitulé « The battle of the warriors » a été organisé, le 26 août dernier, à San Arena Time Square (nouvelle salle des spectacles de sept mille places) à Menlyn à Pretoria, où évoluent quelques boxeurs congolais sous les ailes de la structure Bonyeme Boxing Promotions « Ebotu Gym » du promoteur Patrick Bonyeme.

Le combat de la soirée a vu la victoire aux points du Congolais Kuseva Katembo alias Baja sur l'Ukrainien Vladislav Baranov dans la catégorie des lourds. L'on note aussi le succès, aux points également, de Jackson Masamba sur Michael Markram d'Afrique du Sud.

Le champion intercontinental UBO Rocky Kaleng a pour sa part été contraint à abandonner, après un choc à la cheville, devant le Russe Vladislav Sirenko, champion du monde World Boxing Council (WBC) des lourds de moins de 23 ans.

Notons-le, les deux pugilistes congolais revenaient d'un autre gala organisé dans le cadre des échanges entre la Bonyeme Boxing Promotion, la Ligue nationale de boxe professionnelle (Linaboxe) et la Fédération congolaise de boxe (FCB), pour permettre aux boxeurs congolais d'avoir de l'ouverture sur le plan international.

Sur la base de sa licence internationale 5th element (lui qui détient aussi la licence development et national d'Afrique du Sud), le promoteur Patrick Bonyeme a donc fait combattre les boxeurs congolais dans ce gala du noble art dans la capitale sud-africaine, une première pour eux face à des adversaires de calibre mondial.

En effet, a indiqué Patrick Bonyeme, les deux Russes sont entraînés par l'Américain James Al Bashir, ancien coach du Russe Klichko et de l'ancien champion du monde anglais Lennox Lewis, une fois vainqueur de la légende américaine Mike Tyson.

Dans un autre combat de la soirée, Jackson Masamba s'est imposé aux points face au Sud-Africain Michael Markram de Smiths Gym, club plus titré d'Afrique du Sud, invaincu pendant plusieurs années.

Masamba a donc réussi son retour après sa dernière belle victoire, le 20 juillet, à Carnival City à Pretoria, contre le Sud-Africain Leron Myles, par KO au deuxième round. C'était du reste la sixième victoire de la « Gym Ebotu » de Bonyeme Boxing Promotion qui est d'obédience congolaise en deux mois (de mai à juillet)

En mémoire de Sabin Wilfried Ikondo...

Un autre combat organisé le 2 septembre a vu le beau succès de Buckson Bukasa sur Mark Faran par KO au quatrième round. Ce dernier totalise cinq victoires en cinq combats dont quatre par KO.

« Pour bien commencer le mois de septembre et surtout honorer la mémoire de Sabin Wilfried Ikondo, notre grand-frère, notre promoteur et visionnaire de Bonyeme Boxing Promotions, Bukson Bukasa, a remporté ce combat par jet d'éponge au quatrième round face à Mark Faran qui était invaincu après six combats », a confié Patrick Bonyeme, très abattu par la disparition brutale de Sabin Wilfried Ikondo, ancien boxeur professionnel congolais devenu coach du champion du monde américain, Deontay Wilder.

Rappelons aussi la victoire d'Eric Lando alias Spartacus par KO au deuxième round sur Etienne Van Niekerk (un boxeur invaincu en sept combats), le 27 juillet à Rustenburg, à l'occasion du centenaire du défunt président sud-africain, Nelson Mandela. C'était la troisième victoire en trois combats pour Eric depuis mars 2018.

Et le 28 juillet à Kagiso (Roodepoort), Alex Kabangu avait battu par KO au premier round ( 42e seconde seulement) Frank Rodrigues, le n°1 en Afrique du Sud dans la catégorie mi-lourd.

Patrick Bonyeme, à qui se joint son frère Alain Bonyeme, travaille de manière résolue pour la promotion de la boxe congolaise au niveau international.

C'est dans ce cadre que la structure Bonyeme Boxing Promotions « Ebotu Gym » a été mise en place et encadre des boxeurs congolais aussi bien en Afrique du Sud où il est basé et à Kinshasa, avec notamment le très jeune prometteur Landry Matete Kankonde alias Balo, vice-champion de Kinshasa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.