8 Septembre 2018

Afrique: CAN 2019 - Le Cameroun de Clarence Seedorf contrarié par les Comores

Champion d'Afrique en titre et organisateur de la CAN 2019, le Cameroun a été surpris samedi sur le terrain des Comores (1-1) dans le groupe B des éliminatoires de la CAN 2019. Nommé le mois dernier, le nouveau sélectionneur Clarence Seedorf a encore beaucoup de travail avant le coup d'envoi de la Coupe d'Afrique, en juin prochain.

Le Hollandais Clarence Seedorf, au palmarès européen impressionnant avec notamment trois Ligues des champions, a pu noter samedi tout le chemin qui lui reste à parcourir avec le Cameroun avant d'être prêt pour la prochaine CAN. Il lui faudra plus que son nom et son aura pour faire de ce géant d'Afrique (cinq titres) un grand favori de la Coupe d'Afrique qu'il organise au mois de juin prochain. Le Cameroun d'aujourd'hui n'a en effet plus rien à voir avec celui qui a été sacré champion d'Afrique en 2017, même si samedi sur la pelouse du stade Mitsamiouli, il restait quelques joueurs de l'épopée gabonaise dont Toko Ekambi, Edgar Salli ou le capitaine Michael Ngadeu.

Bahoken sauve les siens

Face aux Comores, 149e nation au dernier classement Fifa, le Cameroun n'a pas montré grand-chose pour venir à bout des hommes d'Amir Abdou. Ces derniers ont saisi leur chance en effectuant un gros début de match avec un bon pressing dans le premier quart qui a vu André Onana, le gardien camerounais, être sollicité à plusieurs reprises. C'est tout logiquement que les « Cœlacanthes » (surnom des joueurs comoriens) ouvrent le score (15e) par El Fardou Ben Nabouhane qui reprend un centre en retrait de Salamani qui avait effacé facilement le latéral droit indomptable, Fai Collins.

Les hommes de Seedorf vont longtemps courir derrière le score, se montrant incapables de se procurer des occasions, à part sur coups de pieds arrêtés, avant d'être sauvé par Stéphane Bahoken à moins de dix minutes de la fin (81e). Le joueur d'Angers profitait de la naïveté de la défense comorienne pour battre Ali Ahamada de près et égaliser.

C'est une contre-performance pour les Indomptables et leur nouvel entraîneur, mais rien d'inquiétant pour l'instant, puisque le Cameroun est qualifié d'office pour la CAN en tant que pays organisateur* et leader du groupe B. Mais pour Clarence Seedorf, il faudra montrer plus pour convaincre les supporters et les nombreux sceptiques sur sa capacité à conduire le Cameroun vers un sacre à domicile.

*Le Cameroun, qualifié d'office pour la CAN 2019, dispute les matches du groupe B. Ses résultats seront toutefois comptabilisés dans le classement final. Si le Cameroun finit 1er, le 2e sera qualifié pour la CAN. Si le Cameroun finit 2e, le 1er sera qualifié. Si le Cameroun finit 3e ou 4e, en revanche, le 1er sera qualifié et le 2e éligible pour une place de meilleur second.

Cameroun

La sœur de l'opposant John Fru Ndi enlevé en zone anglophone

La sœur de l'opposant camerounais John Fru Ndi, président du Social Democratic Front (SDF), a… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.