Afrique du Nord: Une touriste libanaise condamnée pour injure contre l'Egypte bientôt libérée

Une jeune touriste libanaise arrêtée et condamnée en mai à 8 ans de prison pour injure contre l'Egypte et les Egyptiens va finalement pouvoir sortir de prison. La Cour correctionnelle du Caire vient de commuer la peine à une année de prison avec sursis.

Mouna al-Mazbouh, une jeune touriste libanaise, se livre fin mai à une longue diatribe sur Facebook ou elle dit avoir été victime de harcèlement verbal. La vidéo n'aurait choqué personne, le harcèlement étant répandu en Egypte, comme en témoignent les campagnes des autorités politiques et même religieuses pour lutter contre le phénomène.

Sauf que la jeune libanaise a injurié l'Egypte et les Egyptiens en des termes obscènes. La vidéo a alors provoqué de vives réactions de la part de beaucoup d'internautes, puis des médias et enfin des politiques. Des poursuites ont été engagées contre la jeune fille qui a été arrêtée et condamnée malgré ses excuses.

Les avocats ont avancé, durant l'appel, que la jeune libanaise souffrait de crises de nerfs du fait d'un traumatisme crânien. Une affaire qui illustre la montée de la susceptibilité nationaliste en Egypte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.