Togo: Opposition et pouvoir opposés à toute concertation avant les débats

Photo: Togonews
La Cedeao tente de rapprocher les points de vue
10 Septembre 2018

C'est le constat d'une situation tendue qui se dégage au terme de la cérémonie d'ouverture de la première réunion des travaux du Comité de Suivi de la feuille de route de la CEDEAO.

Des informations qui nous sont parvenues, au terme de ladite cérémonie, où il avait été demandé par les représentants des facilitateurs aux différents protagonistes de procéder à des concertations avant toute reprise cet après-midi vers 15 h, ces derniers ont opposé une fin de non-recevoir.

On en veut pour preuve, les dires du président du parti Les Démocrates, Nicodème Habia dont le parti est membre de la C14 et présent autour de la table. Il aurait laissé entendre que « personne n'est préparé aujourd'hui pour une concertation entre le parti au pouvoir et nous ».

Ce qui a dès lors amené chacune des parties à s'éclipser tout comme les représentants des facilitateurs. Rendez-vous est donc pris pour l'après-midi.

Expliquant cette demande qui leur avait été pourtant proposé, le Commissaire de la CEDEAO, chargé des Affaires politiques, le Général Francis Behanzin, a indiqué que, « si nous leur avons demandé de se concerter, ce n'est pas par hasard. On l'a fait exprès. Nous voulons qu'ils se concertent pour qu'entre eux-mêmes, ils explorent des pistes de solutions à la crise, avant notre intervention ».

On espère que les débats de la reprise des travaux aideront à faire délier les bouches.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.