12 Septembre 2018

Tanzanie: Le président Magufuli conseille aux femmes d'arrêter la contraception

Plus de contraceptifs, c'est l'avis du président tanzanien John Magufuli. Connu pour ses prises de position controversées, il a dimanche dernier 9 septembre appelé les femmes à « abandonner » tout moyen de contraception, estimant qu'il est important de se reproduire. Une déclaration publique au cours de laquelle le chef de l'Etat a mis en garde son peuple contre les avis extérieurs. Une déclaration qui suscite de vives réactions au sein de l'opposition et de la société civile tanzanienne.

C'était dimanche, lors d'un rassemblement politique à Meatu. Le chef de l'Etat tanzanien, John Magufuli, a appelé les femmes à abandonner l'usage du contraceptif : « Je sais que les ministres parlent toujours de planning familial, mais je ne suis pas d'accord avec eux sur ce point. Vous ne pouvez pas être contraint à ne pas donner naissance quand vous êtes en âge de procréer. Il y a des pays dans lesquels on a imposé le planning familial, mais aujourd'hui, ils le regrettent. Nous Tanzaniens devons continuer à nous reproduire. Les femmes peuvent désormais abandonner les moyens de contraception ».

D'après la presse tanzanienne, des députés d'opposition ont critiqué ces propos, affirmant -entre autres- qu'ils n'étaient pas en accord avec la politique nationale de santé. Les ONG sont elles aussi montées au créneau.

Anna Henga est la directrice du LHRC, le Centre d'aide juridique et des droits de l'homme, basé à Dar es-Salam : « Cela nous ramène des années en arrière quand nous n'avions pas de politique de contrôle de la natalité. Cette déclaration risque d'affecter la mise en oeuvre de nombreuses initiatives. Un exemple, récemment le ministre de l'Education avait un projet de loi favorisant le retour des filles à l'école, mais quand le président à dit, "désormais les filles enceintes ne doivent pas aller à l'école", tout s'est arrêté, le ministre a commencé a se faire l'écho de ce que le chef de l'Etat avait dit . Et jusqu'à présent, le projet de loi est dans un tiroir. Je suis sûre que ces propos ne seront pas écrits, mais dans la pratique tout va changer ».

La Tanzanie compte quelque 53 millions d'habitants. Selon un rapport de la Banque mondiale de 2015, 70% des Tanzaniens vivent avec moins de deux dollars par jour.

Tanzanie

RSF demande des explications aux autorités tanzaniennes après la brève arrestation de deux défenseurs de la liberté de la presse.

Deux responsables du Comité pour la protection des journalistes (CPJ) en mission en Tanzanie ont… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.