11 Septembre 2018

Afrique: La progression de la faim dans le monde inquiète

Photo: © WFP\Simone Pierre Diouf
Petites écolières d'un village guinéen à l'heure du repas.

La faim progresse dans le monde et le réchauffement climatique est un facteur essentiel de cette aggravation. 821 millions de personnes étaient ainsi en situation de manque chronique de nourriture en 2017.

"Nous avons été alertés par l'ONG ALIMA qui depuis plusieurs années prend en charge les enfants malnutris de la ville de N'Djamena, en partenariat avec le ministère de la Santé. Ils ont observé une augmentation du nombre de cas, donc nous sommes arrivés ici pour ouvrir un certain nombre de lits pour pouvoir désengorger les structures de prises en charge qui étaient complétement submergées par les enfants malnutris sévères." Bénedicte Lecoq est coordinatrice d'urgence de Médecins Sans Frontières à N'Djamena au Tchad. La situation de malnutrition qu'elle décrit illustre la propagation de la faim dans le monde.

Depuis 2014, le nombre de personnes sous-alimentées n'a cessé d'augmenter, selon le dernier rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

A l'origine de cette situation : la "variabilité du climat" qui est présentée comme étant à l'origine des graves crises alimentaires dans le monde.

Entre inondation répétées et sécheresse extrême, le changement climatique a déjà des répercussions sur l'agriculture et la sécurité alimentaire.

L'Afrique le continent le plus touché

30% de la population africaine est en effet en insécurité alimentaire grave selon le rapport rédigé par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA), l'UNICEF, le Programme alimentaire mondial (PAM), et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Mais d'autres raisons expliquent également l'insécurité alimentaire. Cindy Holleman du programme des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture FAO précise que trois raisons explique cette situation. Selon elle "la première raison ce sont les conflits. La seconde est le ralentissement économique dans plusieurs pays et la troisième raison ce sont les variations climatiques extrême qu'on observe.

Par ailleurs, le problème à souligner avec la faim et la raison pour laquelle nous voyons autant de personnes qui ont faim c'est aussi la pauvreté. Mais ce qui est nouveau, c'est l'accroissement des changements climatiques et l'Afrique a été durement touchée au cours des dernières années par ces variations climatiques extrêmes."

Dans ce contexte, l'ONU redoute que l'objectif de l'élimination de la faim d'ici à 2030 qui figure sur la liste des Objectifs de développement durable ne soit pas atteint.

Côté santé, l'ONU s'alarme de l'augmentation de l'obésité chez les adultes, désormais rangé dans les "multiples formes de malnutrition" existantes mais aussi de l'impact de la malnutrition sur la santé des femmes: "une femme sur trois en âge de procréer souffre d'anémie", avec "d'importantes conséquences" pour leur santé et celle de leurs enfants.

En savoir plus

2017 - Près de 821 millions de personnes ont eu faim dans le monde, l'Afrique continent le plus touché

En 2010, l'Onu s'était pourtant assigné un objectif d'éradiquer jusqu'en 2030, la faim dans le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.