Ghana: Le pays rend un hommage public à Kofi Annan avant ses funérailles

Au Ghana, les funérailles de Kofi Annan seront célébrées jeudi 13 septembre au cimetière militaire d'Accra. Mais pendant ces trois derniers jours, grand public et hauts dignitaires ont pu rendre hommage à l'ancien secrétaire général des Nations Unies. Mardi dans la capitale, la population a défilé devant la dépouille de l'enfant du pays hautement respecté.

Au centre de conférence d'Accra mardi matin, l'ambiance était solennelle. Sans surprise, les employés ghanéens des agences de l'ONU étaient nombreux à venir lui rendre hommage, comme Jennifer Asuako. « C'était vraiment important pour nous de venir célébrer la mémoire de quelqu'un que l'on voit comme une source d'inspiration. Surtout pour moi qui travaille sur les questions d'égalité hommes-femmes : il a été l'une de ces personnalités à mettre l'égalité entre les sexes sur le devant de la scène et à faire en sorte que le monde comprenne que c'est une condition du développement durable. »

Steve, un jeune blogueur, aurait aimé qu'un monument soit créé à la mémoire du prix Nobel de la paix. « C'est un privilège pour moi d'être ici, dit-il, de présenter mes condoléances à la famille et à tout le pays. Mais à vrai dire, nous aurions pu l'enterrer au sein du centre de formation au maintien de la paix Kofi Annan, ériger un monument. Il est décédé, mais beaucoup de gens souhaitent maintenir une connexion avec Kofi Annan. »

Ce mercredi matin, ce seront les ministres et parlementaires ghanéens qui lui rendront un dernier hommage.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.