Ghana: La population rend un dernier hommage à Kofi Annan

De nombreux Ghanéens en deuil honorent la mémoire de l'ancien secrétaire général des Nations unies, l'un des fils les plus célèbres de leur pays, se présentant devant son cercueil exposé à Accra.

Le corps du diplomate a été rapatrié, le 11 septembre de Suisse, où il résidait, avant les funérailles nationales et l'enterrement privé qui se dérouleront ce jeudi dans la capitale ghanéenne.

Première personnalité d'Afrique subsaharienne à avoir dirigé l'instance internationale et lauréat du prix Nobel de la paix en 2001, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans, le 18 août, après une courte maladie.

Dans le Centre international de conférences d'Accra, des officiers de l'armée en uniforme gardaient son cercueil, couvert du drapeau rouge, vert et or du Ghana, sous les chants d'un chœur de musique traditionnelle et le battement des tambours. La plupart des personnes venues rendre un dernier hommage à Kofi Annan faisaient la queue tous de noir habillé.

Fritz Kitcher, Ghanéen retraité des Nations unies, qui a travaillé aux côtés de Kofi Annan à ses débuts, a confié que ce dernier lui avait enseigné « l'humilité, le bénéfice de l'honnêteté et de la détermination en diplomatie ». Son rôle en tant que premier dirigeant noir africain des Nations unies « est un honneur pour le Ghana », selon lui. « C'était merveilleux à nos yeux, c'était au-delà de ce dont nous pouvions rêver. Il a mis l'Afrique sur le devant de la scène et a montré que nous sommes capables de faire de grandes choses », a poursuivi le retraité.

Akwo Kwame Johnson, agent d'entretien originaire de Côte d'Ivoire, est lui aussi venu se recueillir devant le cercueil de son « grand-père ». A chaque fois qu'il le regardait à la télévision, a-t-il dit, il avait le sentiment de voir un membre de sa famille. « Il était président du monde entier ». « Nous l'avons tous aimé. Il a joué un rôle majeur pour notre pays, il a fait de son mieux », a expliqué pour sa part Joyce Atiase, retraitée ghanéenne.

Des dizaines de leaders du monde sont attendus à Accra pour les funérailles. Un service funéraire privé sera ensuite organisé dans le cimetière militaire de la capitale où il sera inhumé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.