Congo-Kinshasa: Ouverture des assises de la troisième conférence minière du pays

Photo: Radio Okapi
Joseph Kabila, Président de la République Démocratique du Congo

Les assises de la troisième conférence minière de la RDC ont débuté mercredi 12 septembre. Le président Joseph Kabila a souhaité que le nouveau code minier soit d'application. En même temps, la société civile a annoncé son retrait des travaux.

Les travaux se tiennent au complexe scolaire Hewa Bora, ex-Athénée Royal de Kolwezi. Devant un grand nombre de dignitaires du régime - toutes les provinces étaient également représentées - le président Joseph Kabila a en effet demandé que le code minier, dans sa dernière version, soit d'application.

Il s'agit d'un texte qui fait polémique ; plusieurs exploitants miniers parmi les plus importants du pays dénoncent la révision de ce code minier qui, selon eux, est à leur désavantage.

Mais, bien avant les débats de la conférence, les délégués de la société civile ont décidé hier de boycotter les travaux qui sont destinés à débattre de la gouvernance des ressources minières. Dans un communiqué, ils parlent de « déception et du désaccord quant à l'organisation chaotique » de ces assises.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.