12 Septembre 2018

Congo-Kinshasa: La population expérimente la machine à voter à la place des évolués

Déterminé à organiser la tenue des élections le 23 décembre prochain, la CENI s'est pointée avec les machines à voter dans le café d'affaires organisé par les jeunes entrepreneurs à la place des évolués, à Gombe, pour offrir l'occasion de l'expérimenter à la population congolaise. Malgré tout ce que dise l'opinion publique et l'opposition à propos de la machine à voté, la CENI appelle chacun à palper du doigt dans ce cadre.

Du lundi 11 au samedi 15 septembre, la CENI en tant qu'un des partenaires de TPE et PME, s'est installée à la place des évolués pour expliciter une des ses dernières trouvailles qui fait couler encre et salive. Oui, il s'agit bel et bien de la machine à voter. Pour permettre à la population d'évacuer les idées reçues sur cet équipement voulu d'usage lors du scrutin du 23 décembre, la Commission Electorale Nationale Indépendante offre à qui veut tester une machine à voter où le vote censé se produire en décembre est faisable.

Non, le fichier actuel encore moins les candidats actuels ne sont référencés dans la mémoire de ces machines. D'où, les candidats à voter sont ceux des élections passées dont le Président Kabila non-partant pour les joutes de cette année. Mercredi 12 septembre, le VPM en charge de l'Intérieur et Sécurité, Henri Mova Sakanyi, qui a palpé du doit cette machine, a pu comparer la machine à voter avec les bulletins de vote qui parait archaïque pour la CENI. L'homme n'a toutefois pas opté de s'exprimer à la presse pour livrer ses impressions. Jusqu'au samedi 15 septembre, les journalistes attendent voir des experts démontrés la dangerosité de la machine à voter.

Congo-Kinshasa

Inquiétude à Béni avant la présidentielle de dimanche

Une nouvelle attaque repoussée contre un bâtiment de la Céni provoque l'inquiétude avant la… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.