13 Septembre 2018

Cameroun: RDPC - La Commission nationale de supervision au travail

Présidant la première réunion de cette instance stratégique, hier au Palais des Congrès, le secrétaire général du Comité central a dit attendre un meilleur score que celui de 2011.

Plus qu'une dizaine de jours avant le début officiel de la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 7 octobre 2018 et le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) affiche déjà ses ambitions. Le parti vise plus de 78% de suffrages en faveur de Paul Biya, son candidat à à ce scrutin.

Jean Nkueté, en présidant hier, dans la salle 1 500 du Palais des congrès, la première réunion de la Commission nationale de supervision de la campagne présidentielle, instance dont il est par ailleurs le président, a exigé des trois niveaux de structures qui conduisent les opérations sur le terrain, tant au Cameroun qu'à l'étranger, un résultat plus important que celui obtenu lors du dernier scrutin présidentiel.

« Le résultat à produire doit être supérieur à celui de 2011 », a prescrit le secrétaire général du Comité central du RDPC. « Un résultat en deçà traduirait une insuffisante mobilisation sur le terrain » a-t-il prévenu.

Face aux membres de la Commission nationale de supervision, aux présidents, vice-présidents et chargé de missions des commissions régionales, aux présidents et chargés de mission des commissions spéciales déployées à l'étranger, Jean Nkueté, s'appuyant sur le contenu de la circulaire du président national du RDPC du 3 août dernier qui organise la campagne électorale du candidat de cette formation politique, a rappelé l'état d'esprit qui devrait animer les équipes du parti.

« Nous aborderons cette campagne sans arrogance ni suffisance. Conscients de ce qu'aucune élection n'est jamais gagnée à l'avance », a souligné le secrétaire général du Comité central du RDPC.

Avant de préciser que « sérieux, rigueur et méthode » seront les maître-mots des chefs d'équipes. Pour la circonstance, le secrétaire général du Comité central et président de la Commission nationale de supervision de la campagne électorale invite les cadres du parti à braver les menaces d'où qu'elles viennent. « La campagne électorale qui commence le 22 septembre prochain devrait s'ouvrir automatiquement sur l'ensemble des 360 sections du RDPC », a instruit Jean Nkueté.

Et l'on devrait garder une vigilance accrue sur les réseaux sociaux « pour y traquer les fake news », a-t-il conclu. Comme l'avait déjà fait le président national du RDPC dans sa circulaire, le président de la Commission nationale de supervision de la campagne électorale du RDPC a rappelé qu'il est question d'aller au plus près des militants et des électeurs partout où ils se trouvent .

Cameroun

L'ONU condamne la recrudescence des violences

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme condamne la recrudescence de la violence dans les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.