13 Septembre 2018

Cote d'Ivoire: Alpha Blondy/« Human Race » - Un 23e album en tout-humanisme, dévoilé ce samedi !

L'icône du reggae, revêtant la toge d'une sagesse œcuménique, offre un condensé de rythmes sur fond de textes engageant l'humanité à plus... d'humanisme.

Alpha Blondy qui vient de sortir « Human Race » (La race humaine), sous le label Wagram Music, en août, à l'international, propose cet album avec l'éditeur national, Dream Maker. De cet heureux « mariage » et pour le bonheur des mélomanes et des fans, ou plutôt des ouailles du « Pape du reggae », une séance de dédicace et de « Meet & Great » a lieu ce samedi 15 septembre, à partir de 15h, à la Fnac d'Abidjan-Marcory Cap Sud. En tout cas, Alpha Blondy, en signant avec Dream Maker, aux côtés des majors comme VP Records, EMI Group, Shanachie Records, Wagram Music.., donne un coup de pouce salvateur à l'industrie musicale locale. D'autant plus que cet éditeur est avec D KM Prod et, dans une moindre mesure Ivoire Top Music, l'un des éditeurs de musique qui résiste à la crise du disque en Côte d'Ivoire.

A 65 printemps d'une jouvence inouïe au plan créatif et auréolé d'un récent pèlerinage à La Mecque, l'icône ivoirienne Alpha Blondy s'érige, plus que jamais, en une sorte de sage religieux, œcuménique, optimiste quant à un retour aux valeurs humanistes de la race humaine.

« Human Race » ne rompt pas pour autant les amarres d'avec l'orthodoxie thématique et militante du reggae et du rastafarisme, en gardant un œil et une posture de conscience sociale critique. « Jagger », eu égard aux soubresauts qui pointeraient à l'horizon de la météo politique ivoirienne, se dit « serein », alors que beaucoup d'observateurs craignent des troubles lors de la prochaine présidentielle, en 2020.

Conscience sociale critique

Toute chose qu'il incombe, un tantinet ironique et caustique, à ce qu'il appelle le « Political brouhaha » (le titre d'une des chansons de l'album). Et le fer de lance du reggae d'arguer, avec un optimisme renouvelé et de bon aloi : « Je n'ai pas peur parce que j'ai confiance en l'homme ivoirien. Les Ivoiriens ont l'intelligence et la foi pour ne pas récidiver dans la bêtise ».

Avant de revenir, dans une très prochaine interview sur les enjeux thématiques et la portée musicale de ce dernier album, il bon d'évoquer la beauté du clip de « Whole Lotta Love », qui a servi de single avant-coureur et montrant Abidjan sous ses jours enchantés et enjoués. Dans le même élan de sa jouvence créative, il propose un featuring avec « La Perle de la rumba, le Congolais Fally Ipupa, dans « Kanou ». Et que dire de l'hymne à la vie dont Alpha se fait le chantre dans « Life » ?

Face à tant d'optimisme, l'on en viendrait à se demander si ses « vieux démons » ont lâché Seydou Koné alias Alpha Blondy ? En tout cas, « Cigarettes », « Black Hole » (Trou noir), « Les païens »... semblent en témoigner...

En tout état de cause, les mélomanes et l'opinion publique se fera, entre fusion du reggae avec le ragga, le rock, des airs de salsa et de rap qui irisent « Human Race », entre anglais, français, malinké et nouchi, si le natif de Dimbokro auréolé d'un succès mondial fou en près de 40 ans de carrière, incarne, désormais, la stature du « prophète » d'un humanisme à visage...humain. Déjà, avec les références bibliques, coraniques, hébraïques, existentialistes et positivistes au plan philosophique. En écoutant « Alphaman Redemption » en duo avec Angélique Kidjo ou encore « Oté-Fè » avec Youssou N'Dour, la messe semblera dite.

Cote d'Ivoire

Tiken Jah Fakoly prépare son prochain album à Abidjan

Tiken Jah Fakoly prépare son nouvel album en Côte d'ivoire. (photo d'illustration) RFI / Guillaume Thibault Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.