14 Septembre 2018

Tunisie: L'urgence d'un débat responsable entre les différentes parties

Dans un communiqué publié après la rencontre, le Parlement indique que la réunion a porté sur la situation politique, économique et sociale, qui, ajoute la même source, exige un débat responsable entre les différentes parties pour trouver des solutions devant permettre de surmonter les difficultés que connaît le pays et de placer l'intérêt national au-dessus de toute autre considération afin de rétablir la confiance des Tunisiens en l'avenir, redonner de l'espoir aux jeunes générations et renforcer la solidarité entre toutes les catégories de la société tunisienne.

Sur sa page Facebook, la présidence du gouvernement précise, de son côté, qu'il s'agit d'une rencontre de coordination entre les deux parties, sans donner plus de détails. Mercredi, le président de l'Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur a invité Youssef Chahed à une séance de travail pour se focaliser sur la situation politique et socioéconomique ainsi que sur les préparatifs pour le démarrage de la nouvelle session parlementaire.

Le dossier de l'énergie et les dernières révocations au sein du ministère de l'Energie et des Mines figurent également à l'ordre du jour, selon un communiqué de l'ARP publié la veille. Fin août dernier, le chef du gouvernement a démis de leurs fonctions le ministre de l'Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Khaled Gaddour, le secrétaire d'Etat chargé des Mines, Hachem Hmidi, le directeur général et le président-directeur général de l'Entreprise tunisienne d'activités pétrolières (Etap). Chahed a également décidé de fusionner le ministère de l'Energie, des Mines et des Energies renouvelables et celui de l'Industrie et des Petites et Moyennes entreprises.

A noter que la rencontre Ennaceur-Chahed intervient quelques jours après la réunion du bureau de l'ARP au cours de laquelle il a été convenu d'appeler le chef du gouvernement à présenter un rapport détaillé sur le dossier de l'énergie et les péripéties de l'affaire du puits de Halq El Menzel et à s'expliquer sur les dernières révocations au sein du ministère de l'énergie. L'entretien se tient dans un contexte particulièrement tendu au sein du mouvement Nida Tounès entre le clan qui soutient le chef du gouvernement et celui du directeur exécutif du parti, Hafedh Caïd Essebsi.

Tunisie

Sans sensibilisation, le diabète passerait de 10 à 25%

La famille, premier maillon de la prévention Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.