15 Septembre 2018

Zimbabwe: Les Etats-Unis maintiennent leurs sanctions

Au Zimbabwe, malgré les promesses, l'élection d'Emmerson Mnangagwa n'a pas encore apporté un changement radical. Le président zimbabwéen avait assuré qu'il réintégrerait le pays sur le devant de la scène internationale. Les Etats-Unis ont douché ses espoirs. Washington a décidé de maintenir ses sanctions économiques, en attendant davantage d'efforts de la part d'Harare.

La rencontre entre Emmerson Mnangagwa et l'ambassadeur américain à Harare le mois dernier n'aura donc pas porté ses fruits. Le président zimbabwéen avait pourtant demandé à Washington un relâchement des sanctions.

La bonne tenue des élections de juillet constituait un défi de poids pour trouver grâce auprès des Américains. Mais les six membres de l'opposition tués dans les violences post-électorales ont calmé les ardeurs de la Maison Blanche, qui s'est dite très préoccupée par « l'intimidation incessante que subie l'opposition ». Cette même Maison Blanche qui voyait pourtant d'un bon œil les réformes entreprises par le pouvoir depuis novembre dernier.

Les Etats-Unis annoncent maintenir ces sanctions pour ne pas relâcher la pression. Si Harare montre de la bonne volonté pour accentuer ses réformes économiques et respecter strictement les droits de l'homme, ces sanctions seront levées.

Parmi les 141 personnalités touchées par les Etats-Unis, on trouve Robert Mugabe et le président actuel Emmerson Mnangagwa. Également parmi les demandes de Washington, le démantèlement de la commission électorale du pays, acteur très controversé de la récente élection présidentielle.

Zimbabwe

CAN 2019 - Trente-cinq présélectionnés de la RDC contre le Zimbabwe

Le pays s'apprêtant à affronter le Zimbabwe à Kinshasa et à Harare, le sélectionneur… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.