15 Septembre 2018

Cameroun: Trois navires nigérians arraisonnés avec des armes à bord

Au Cameroun, trois navires battant pavillon nigérian ont été arraisonnés au début du mois, au large de la ville de Limbe, dans le sud-ouest. A leur bord, des armes et des munitions. Et plus de cinquante personnes de nationalité étrangère ont été interpellées. Une opération qui intervient alors que le trafic d'armes s'intensifie à mesure que la crise dans les régions anglophones se militarise.

C'était dans la nuit du 6 au 7 septembre. Un patrouilleur de la marine camerounaise arraisonne trois chalutiers battant pavillon nigérian au large de Limbe. L'opération a lieu sur la base de « renseignements fiables », indique le porte-parole de l'armée camerounaise, le colonel Didier Badjeck.

Dans le fond des cales, « une trentaine d'armes et des munitions, ainsi qu'une importante somme d'argent ». Cinquante-trois personnes de nationalité étrangère, dont de nombreux Nigérians, sont arrêtées et remises à la gendarmerie nationale.

S'agissait-il de migrants en provenance de Calabar, au Nigeria voisin ? Ou au contraire des mercenaires venus prêter main-forte aux indépendantistes ? Une enquête est en cours.

Depuis la militarisation du conflit dans les deux régions anglophones, « on constate une prolifération du trafic d'armes de petits calibres », selon le colonel Badjeck. « Plus de 700 saisies à ce jour », affirme-t-il.

Cette semaine, le gouverneur de Cross River au Nigeria, Benedict Ayade, s'est à nouveau alarmé de la situation sécuritaire délétère dans son Etat. « L'afflux de Camerounais dans la zone est important », dit-il. « La course à l'armement a fait de Cross River une base de recrutement de mercenaires qui vont combattre au Cameroun ».

Cameroun

Election - La scène politique s'agite avant l'ouverture de la campagne

Au Cameroun, à quelques heures de l'ouverture de la campagne électorale pour l'élection… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.