15 Septembre 2018

Sud-Soudan: Un Casque bleu népalais blessé dans l'attaque d'un convoi

Un Casque bleu népalais servant dans la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a été blessé samedi par un soldat des forces armées sud-soudanaises, l'APLS (Armée populaire de libération du Soudan), alors qu'il se déplaçait en convoi dans la ville de Yei, dans le sud-ouest du pays.

Le convoi partait de la base de l'ONU à Yei pour aller chercher de l'eau vers 8h30. Un soldat de l'APLS a commencé à tirer en l'air près du convoi de quatre véhicules de la MINUSS, dont deux camions citernes. Le soldat a alors tiré directement sur l'un des véhicules, frappant le Casque bleu népalais dans la jambe, et s'est enfui dans la foule. Les troupes n'ont pas pu riposter car elles ne voulaient pas risquer de blesser des civils. Le soldat de la paix a été évacué vers la base de l'ONU avant d'être transporté par avion à Juba pour traitement médical supplémentaire, a indiqué la MINUSS dans un communiqué de presse.

« Cette attaque directe contre les forces de maintien de la paix de l'ONU ici pour aider la population du Soudan du Sud est inacceptable. L'auteur doit être trouvé et tenu responsable par les autorités gouvernementales », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUSS, David Shearer.

« Cette situation est la preuve d'un manque de commandement et de contrôle des forces armées, qui fait que des éléments indisciplinés continuent de commettre des violations des droits de l'homme dans la région. Il incombe au gouvernement de reprendre le contrôle de ses forces », a-t-il ajouté.

L'attaque de samedi matin fait suite à des informations faisant état de nouveaux affrontements entre le gouvernement et les forces d'opposition dans les environs de Kajo-Keji, dans l'Équatoria central.

« La signature de l'accord de paix revitalisé par toutes les parties au conflit, il y a trois jours, annonçait une période d'optimisme pour l'avenir. Il est décourageant de voir que, malgré le nouvel accord, les combats se poursuivent dans la région de l'Équatoria central », a dit David Shearer. «Toutes les forces doivent se désengager comme l'exige l'accord de paix et mettre fin à la violence. Les parties doivent également travailler ensemble pour instaurer un climat de confiance entre elles et avec la population du Soudan du Sud qui souffre énormément du conflit actuel. »

Sud-Soudan

Le pays pourrait envoyer des troupes de maintien de la paix au Soudan du Sud

La Somalie pourrait envoyer des troupes de maintien de la paix au Soudan du Sud. C'est ce que propose l'organisation… Plus »

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.