15 Septembre 2018

Gabon: Oyem - Estelle Ondo, une Centriste engagée et confiante pour les législatives

« Etre membre du gouvernement ne fait pas de moi une PDGiste. Je me vois plutôt comme une centriste parce que j'estime que pour construire le Gabon, nous avons besoin de toutes les forces de ce pays. » dixit Estelle Ondo.

Sa nomination en qualité de ministre avait fait et fait toujours polémique. Son exclusion de l'Union nationale (UN, parti de l'opposition gabonaise), n'a pas tardé. Elle a décidé de se présenter aux élections législatives d'Octobre 2018. La native d'Oyem compte être élue pour plaider la cause de la jeunesse, pour les personnes les plus âgées et surtout promouvoir l'agriculture dans la province du Woleu-Ntem.

Chacun se bat pour défendre ses idées. Les élections législatives et locales sont l'occasion pour les candidats de mettre en exergue leurs atouts pour séduire ou convaincre leurs électeurs. C'est le cas d'Estelle Ondo. La native d'Oyem ne cesse de gagner du terrain dans la capitale provinciale du Woleu-Ntem. Les critiques et son exclusion au sein de l'Union nationale(UN) semble lui avoir donné plus de popularité. Comme une pédagogue, celle qui se réclame Centriste, même au sein du gouvernement, explique toujours les raisons de son entrée au sein du gouvernement.

« J'ai accepté la main tendue qui était d'ailleurs une philosophie défendue au sein de l'Union Nationale par le défunt André Mba- Obame qui a m'a appelé à la conférence nationale souveraine. Qui dit conférence nationale, dit dialogue entre toutes les forces vives de la Nation et malheureusement à sa mort les responsables du parti ce sont un peu retiré de cette philosophie, de cette vision donc en ayant accepté cette main tendue, le parti a estimé qu'il fallait m'exclure donc tout le pays a vu le combat qui était le mien lors la cabale qui a été porté contre moi et ensuite le procès qu'il y eu entre moi et l'UN parce que j'estimais que c'était une philosophie défendue par le parti mais aussi malheureusement certaines autorités ont voulu faire main basse sur le parti. Compte tenu du temps des délais je n'ai pas pu mettre en place un parti politique mais il est toujours important de noter que je suis rentrée dans le gouvernement en tant que membre de l'opposition donc ma participation au sein du gouvernement ne fait pas de moi une PDGégiste » a-t-elle rappelé.

L'ancien membre de l'UN, aujourd'hui centriste, estime que pour construire le Gabon nous avons besoin de toutes les forces de ce pays. « Nous avons besoin de ceux qui viennent du PDG, de ceux de la société civile ; de ceux qui sont de l'opposition gabonaise » poursuivra-t-elle.

Avoir une place de choix au Palis Léon Mba est le vœu de tout candidat aux législatives. Une fois élue, Estelle Ondo compte défendre plusieurs dossiers au sein de l'Assemblée nationale gabonaise. « Nous devons défendre la formation et l'emploi des jeunes. Nous devons défendre la construction des infrastructures pour faciliter la vie quotidienne de nos concitoyens. Tous les projets vont tourner autour la jeunesse, autour d'une santé pour tous, autour de l'accès à l'eau potable, l'accès à l'énergie. Voici donc les grands projets sur lesquels nous allons nous battre pour que les Oyemois aient aussi leur chance dans la nation gabonaise pour que personne ne soit oublié ».

Estelle Ondo, la candidate "centriste" au au 2è arrondissement ,n'oublie pas se battre pour la jeunesse, pour les plus âgés, pour ceux qui sont à la recherche d'un emploi. « Nous allons nous battre pour ceux qui veulent entreprendre encourager l'agriculture ». La centriste d'Oyem soutient que le Woleu-Ntem est l'une des provinces nourricières du Gabon. Il serait bien aujourd'hui que l'agriculture reprenne sa place au cœur du développement ce cette province. « Nous nous battrons pour que l'agriculture soit le fer de lance de la province et d'Oyem en particulier » finit-elle dans l'espoir d'être parmi les locataires du palais Léon-Mba.

Gabon

Le vice-président chargé des dossiers urgents en l'absence d'Ali Bongo

Trois semaines après l'hospitalisation du président Ali Bongo en Arabie saoudite, le Premier ministre… Plus »

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.