15 Septembre 2018

Afrique de l'Ouest: Le spectre d'une famine s'éloigne

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) a achevé ses réunions vendredi soir à Lomé.

Cet organisme, qui rassemble 13 pays*, travaille à une approche globale et cohérente face aux changements climatiques.

Les missions du CILSS se concentrent autour de la sécurité alimentaire et de la gestion des ressources naturelles.

Pendant 3 jours, les participants ont échangé sur les questions relatives à la pluviométrie, à l'hydrologie, aux conditions agrométérologiques, et phytosanitaire. Les débats ont également porté sur les marchés agricoles, le pâturage et la situation nutritionnelle dans la région.

Globalement, les experts ont noté des précipitations plus importantes que les années précédentes qui ont favorisé la culture du maïs, du sorgo et du mil.

Mais la situation nutritionnelle demeure préoccupante dans certains pays.

Une période de soudure au niveau de l'offre de céréales locales a été inférieure à la moyenne. Les prix des bovins et des petits ruminants quant à eux ont connu une hausse modérée.

* 8 Etats côtiers (Bénin, Côte d'ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie, Sénégal, Togo), 4 Etats enclavés (Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad) et 1 Etat insulaire (Cap-Vert).

Afrique de l'Ouest

Prix national CIE - 14 élèves les plus méritants récompensés

L'excellence en milieu scolaire a été magnifiée hier aux Deux-Plateaux à l'occasion du prix… Plus »

Copyright © 2018 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.