17 Septembre 2018

Maroc: Mise en garde des USA à la MINURSO

A l'approche de la fin du mandat de la MINURSO, l'administration Trump a, une nouvelle fois, incité le Maroc et le Polisario à réaliser des avancées dans le processus de négociations.

Rodney Hunter, le coordinateur politique de la mission des Etats-Unis à l'ONU, a affirmé, dans une intervention, le 29 août dernier, que son pays ne pourrait plus continuer à appuyer financièrement des opérations de paix des Nations unies en place depuis des décennies alors qu'elles n'ont pas réalisé de progrès sur le terrain, ajoutant qu'«en théorie, ces missions soutiennent des solutions politiques, mais en réalité, elles perpétuent un statu quo».

L'intervention de Washington vise essentiellement la MINURSO et la Force des Nations unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP), en service depuis 1964.

La mise en garde de Rodney Hunter s'inscrit en droite ligne avec les menaces proférées par John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de l'administration Trump et reprises par Niki Haley le 29 avril à l'occasion de son intervention au Conseil de sécurité suite à l'adoption de la résolution 2414.

Maroc

20 certificats négatifs délivrés en septembre dernier à Essaouira

Le nombre d'autorisations pour la création d'entreprises, délivrées par la délégation… Plus »

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.