17 Septembre 2018

Angola: Bousculade mortelle après le match 1° de Agosto-Mazembe

Une bousculade a fait au moins 5 morts après le match de coupe d'Afrique de clubs de football (Ligue des champions CAF) entre la formation angolaise 1° de Agosto et celle de RDC, le Tout Puissant Mazembe, le 15 septembre 2018 à Luanda.

Le contexte du drame reste encore flou, deux jours après une bousculade qui a coûté la vie à au moins cinq personnes. La tragédie s'est déroulée le 15 septembre 2018, après le quart de finale aller de coupe d'Afrique (Ligue des champions CAF) entre le 1° de Agosto, club phare du football angolais, et son homologue de RD Congo, le Tout Puissant Mazembe.

Le Stade du 11-Novembre, bâti pour la Coupe d'Afrique des nations 2010, était plein à cette occasion, quelques 50 000 spectateurs ayant pris place dans les gradins. C'est après le match nul 0-0, près d'un terrain annexe, que l'incident serait toutefois survenu.

Une enquête ouverte

Le 1° de Agosto a présenté ses condoléances presqu'immédiatement, sans donner un nombre de victimes. La Fédération angolaise de football a également relayé l'information sans apporter de précisions.

Ce 16 septembre, le ministère de la Jeunesse et des Sports angolais (MINJUD) a assuré que cinq personnes, dont deux enfants, avaient péri lors d'une sortie précipitée de la zone du stade. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de la catastrophe.

En février 2017, une autre bousculade, à Uige cette fois, avait fait au moins 17 victimes.

Angola

Les parlements devraient encourager les politiques pour les jeunes et les femmes

La députée Idalina Valente a estimé, à Gèneve, en Suisse, qu'il était… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.