17 Septembre 2018

Mali: Le défi d'une croissance inclusive

Pour une croissance inclusive, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta(IBK), attend du gouvernement des réformes pertinentes et ambitieuses en vue de la transformation structurelle de l'économie et la répartition équitable des fruits de la croissance.

Dans ce cadre, le président IBK insiste sur la promotion de la finance islamique comme mode de financement alternatif. Aussi, un accent particulier doit être mis sur la préservation de l'écosystème et des ressources naturelles pour les générations futures, la modernisation des systèmes de production, la promotion de la filière coton et le développement de l'agro-industrie.

Concernant la promotion d'une croissance inclusive, il attend du gouvernement une démarche prompte et efficace à travers des réformes pertinentes et ambitieuses, par la transformation structurelle de notre économie, la rendant plus inclusive pour une répartition équitable des fruits de la croissance. « Il faudra relever le défi de la promotion de la finance islamique comme mode de financement alternatif à travers le renforcement et l'accélération de sa mise en œuvre », dit-il.

Par ailleurs, le président IBK invite le Gouvernement à procéder à un diagnostic approfondi et sans complaisance de notre tissu économique afin d'améliorer significativement le niveau de vie de nos populations et les recettes de l'Etat.

« Vous devrez aussi relever les défis liés à la préservation de l'éco système et des ressources naturelles pour les générations futures, à la modernisation des systèmes de productions, afin d'accroitre la productivité dans le respect de l'environnement socio-économique et culturel des acteurs concernés », ajoute-t-il.

Avant d'insister sur la filière coton qui doit nécessairement être réorientée vers la satisfaction des besoins nationaux et sous régionaux. Aussi, poursuit-il, des actions efficaces et efficientes devront-elles être adoptées pour la maîtrise et la gestion rationnelle de l'eau et des surfaces cultivables. « Dans cette veine, la prise en compte de la diversification de la production agricole, la poursuite de la mécanisation de l'agriculture basée sur une typologie des exploitations agricoles et la sécurisation foncière sur la base d'immatriculation des exploitations agricoles, sont à mon sens des mesures appropriées à envisager pour atteindre nos objectifs », décline le président IBK.

Enfin, il pense que le développement de l'agro-industrie pour la transformation et la valorisation des produits agricoles permettra sans nul doute la création de valeur ajoutée dans le monde rural. Ceci nous incite à créer des centres ruraux de prestation de service pour l'amélioration des conditions de vie en milieu rural.

Mali

Les marches pacifiques interdites au pays

Le gouvernorat du district de Bamako a interdit deux grands rassemblements qui devaient se tenir dans la capitale… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).