18 Septembre 2018

Maroc: Organisée par l'Union des conseils des pays membres de l'OCI, le Parlement représenté à une visite des camps de réfugiés Rohingyas

Le vice-président de la Chambre des représentants, Mohamed Ouzzine, a représenté le Parlement marocain à une visite aux camps de réfugiés Rohingyas au Bangladesh, organisée du 10 au 13 septembre, par l'Union des conseils des pays membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI).

Selon un communiqué de la Chambre des représentants, cette visite organisée en partenariat avec le Parlement du Bangladesh et qui a vu la participation des représentants de plusieurs Parlements membres de l'Union, a été l'occasion de prendre connaissance des conditions dans lesquelles vivent les réfugiés Rohingyas et de mettre l'accent sur l'urgence de leur apporter davantage d'aide humanitaire.

A l'occasion de cette visite, Mohamed Ouzzine a eu des entretiens avec la présidente du Parlement du Bangladesh, axés sur la situation des Rohingyas qui subissent des "violations flagrantes et graves du droit international et des traités et conventions internationaux relatifs aux droits de l'Homme", note le communiqué.

Au cours de cette entrevue, la présidente du Parlement du Bangladesh a salué l'initiative de S.M le Roi Mohammed VI portant sur l'acheminement, en septembre 2017, d'une aide humanitaire d'urgence au Bangladesh en vue de soutenir les efforts de ce pays, pour faire face à l'afflux massif de réfugiés issus de la minorité musulmane des Rohingyas, en provenance du Myanmar.

M. Ouzzine a également eu des entretiens avec le ministre des Affaires étrangères du Bangladesh, qui a proposé plusieurs mesures à mettre en œuvre dans le cadre du soutien apporté par les pays musulmans, afin de préserver la dignité des Rohingyas, apporter un appui matériel et moral à cette minorité et œuvrer pour mettre fin à cette situation.

Par ailleurs, cette visite a été l'occasion de rappeler au gouvernement du Myanmar ses responsabilités conformément au droit international et aux conventions relatives aux droits humains et de l'inciter à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin immédiatement aux "génocide, déplacement forcé et pratiques discriminatoires" visant les Rohingyas, relève le communiqué.

Les participants à cette visite ont également appelé les Etats membres de l'Union des conseils des pays membres de l'OCI à œuvrer pour l'accélération de la mise en œuvre de l'accord relatif au rapatriement des Rohingyas, signé par un responsable gouvernemental du Myanmar avec les autorités bangladaises, exhortant la communauté internationale à garantir aux membres de cette minorité un retour durable et la pleine jouissance de leurs droits civiques, conclut la même source.

Maroc

La BRVM d'Abidjan lance la 2ème cohorte de son Programme Elite avec le soutien de la Bourse de Casablanca

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM-Abidjan) a lancé récemment la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.