18 Septembre 2018

Madagascar: Sambalis Elisabeth - "Osons prendre des responsabilités "

Pendant la période pré-électorale, les bruits ont couru à travers la commune de Maintirano qu'aucune femme ne sera admise à la tête de la commune. Ceci pour intimider les femmes à ne pas se porter candidates aux élections.

Grâce à la formation de Gender Links, je suis convaincue que le pays ne saurait emprunter la voie du développement sans la participation effective des femmes dans les domaines politiques, économiques et sociaux. Etant donné que la commune est l'institution publique le plus proche de la population, les femmes se doivent d'y accéder, participer pour pouvoir apporter du changement.

Dans notre commune, il existe encore plusieurs barrières qui empêchent la participation des femmes, surtout dans le domaine politique. Or, cela ne m'a pas intimidé, au contraire je sentais que j'avais le devoir de représenter les femmes dans ce monde dominé par les hommes. Les formations dispensées par GL m'ont beaucoup aidé à améliorer mes compétences. Non seulement GL m'a donné les connaissances indispensables en tant que candidates mais elle m'a également encouragé à me surpasser et à gagner plus confiance en moi. Tous les modules étalés lors de la formation étaient intéressants, j'ai particulièrement apprécié la session sur la communication et le leadership.

Ce sont les femmes membres de notre association féminine qui m'ont encouragé à être candidate maire. Au début, j'avoue que j'hésitais un peu car malgré ma volonté, je savais que beaucoup, même mes proches ne cautionneraient pas ce projet. Néanmoins, après mûre réflexion, j'ai décidé de me lancer et de faire tout mon possible pour ne pas décevoir mes collègues. Par la suite, le parti politique du président de la république m'a demandé de représenter leur parti. Malheureusement, ils ont entendu les rumeurs selon lesquelles la commune n'accepterait pas une femme comme magistrat de la ville. Peu après, ils se sont rétractés. D'autres partis politiques m'ont tout de même soutenu. On a organisé une bonne campagne électorale pour convaincre la population. Malgré cela, je n'ai pas été élue.

Cette expérience ne m'a pas découragé car c'était une grande opportunité pour moi de mettre en pratique les connaissances acquises pendant les formations. Même je n'étais pas élue maire, je suis devenue conseillère de la commune de Maintirano. Nous sommes 9 conseillers, 7 hommes et 2 femmes.

Le fait de voir pour la première fois une femme candidate maire a changé la perception de la population. En effet, ils se sont rendu compte que les femmes aussi peuvent occuper des places importantes. En leur présentant mon projet de société qui était sensible eu genre, les femmes m'ont tout de suite soutenu. Avec le peu que j'ai pu apporter, je peux affirmer que j'ai changé la représentation des femmes dans la commune de Maintirano.

Pour conclure, je voudrais m'adresser à toutes les femmes malgaches. Il faut oser parler, prendre des responsabilités et vaincre les stéréotypes de genre qui détruisent peu à peu nos droits en tant citoyennes. Ce sont nous les femmes qui sommes les clés du développement de Madagascar.

Madagascar

Les résultats du recensement connus dans les prochaines semaines

Connaîtra-t-on bientôt le nombre d'habitants à Madagascar ? Le dernier recensement de la population… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.