18 Septembre 2018

Sénégal: La part du secteur privé dans l'inclusivité au cœur de la 3ème Conférence internationale sur l'émergence de l'Afrique

« Inclusivité : gage de la soutenabilité du processus d'émergence ». C'est le thème autour duquel la réflexion est convoquée, l'année prochaine au mois de janvier à Dakar, dans le cadre de la Conférence internationale sur l'émergence de l'Afrique (CIEA) 2019, appris le journal de l'économie sénégalaise(LEJECOS).

L'objectif général que se sont fixés les organisateurs est d'approfondir le débat et de proposer des solutions pratiques pour les plans d'émergence africains, via un engagement visible du secteur privé national soutenu par de solides partenariats avec l'Etat en vue d'une croissance forte, résiliente, inclusive et qui valorise les potentialités de tous les territoires.

Entre autres objectifs spécifiques, la CIEA III se propose de faire le point sur la marche des pays africains vers l'émergence et de documenter les bonnes pratiques.

Elle va aider à capitaliser sur les meilleures pratiques permettant de garantir l'inclusivité des dynamiques d'émergence, d'échanger sur les meilleurs initiatives courant à renforcer le rôle du secteur privé dans les processus d'émergence.

Mais aussi de consolider les échanges et la collaboration entre les structures chargées du suivi des plans d'émergence.

Ainsi ces assises de Dakar s'inscrivent dans la cadence des deux premières éditions tenues à Abidjan et qui ont été couronnés de succès.

Cette étape à venir compte s'inscrire dans la même dynamique en accompagnant l'élan d'émergence impulsé dans le continent.

Les autorités sénégalaises ambitionnent de mettre tous les atouts de leurs côtés pour réaliser un succès éclatant et apporter une contribution au débat sur nos politiques de développement.

A cet effet, une mission composée de la Présidence de la République et du Ministère de l'Economie, des Finances et du Plan vient de rentrer de la capitale ivoirienne pour une rencontre de partage d'expérience.

Un Road Show va également parcourir le continent asiatique pour un benchmark et s'inspirer des meilleures pratiques afin de reprofiler les programmes de développement et les cadrer sur les Agenda 2063 de l'Union Africaine et 2030 des Nations Unies.

Ce prochain rendez-vous de Dakar va ainsi traiter du développement du secteur privé et de l'éclosion de champions nationaux comme conditions nécessaires à la réussite des plans d'émergence africains. D'où un focus sur « Emergence, Secteur privé et inclusivité ».

L'occasion sera également donner d'aborder les modalités de la contribution du secteur privé à l'inclusion et la valorisation des opportunités économiques des territoires, et ceci dans le cadre de partenariats publics-privés féconds.

Le document de travail esquissé à cet effet renseigne que pour renforcer la crédibilité de la CIEA, la conférence de 2019 sera l'occasion de faire le point sur la mise en œuvre des résolutions des deux précédentes éditions de la CIEA et de dégager de nouvelles perspectives.

Pour la prochaine CIEA de Dakar, les initiateurs prévoient des innovations en capitalisant sur les résultats des deux premières éditions.

C'est ainsi qu'à l'issue de cette troisième édition, il est attendu l'actualisation des connaissances sur les dynamiques d'émergence en cours en Afrique et la meilleure compréhension des goulots d'étranglement limitant le développement du secteur privé et l'inclusivité.

Les initiateurs de cette conférence visent également le renforcement du leadership collectif (Etat, secteur privé, populations) pour une coordination des interventions de tous les acteurs et un dialogue public-privé rénovés.

Ils s'attendent aussi au renforcement des capacités des acteurs, en particulier les structures chargées du pilotage des plans d'émergence, en mettant à leur disposition des options pratiques ainsi que des outils et méthodes innovants.

Ils veulent parvenir à un scanning des bonnes pratiques et des leçons apprises d'émergence pour l'ensemble des pays africains couverts par le RBA, sur la base du Référentiel des bonnes pratiques.

En fin de compte, lors de ces assises de Dakar, les organisateurs de cette conférence veulent parvenir à la facilitation des rencontres B2B entre les investisseurs privés de pays émergents et de potentiels champions nationaux et présentation des secteurs prometteurs pour des partenariats.

Sénégal

Human Rights Watch dénonce les violences sexuelles dans les collèges

Dans un rapport publié le 18 octobre, à Dakar, l'ONG américaine a indexé des abus dont les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.