18 Septembre 2018

Afrique de l'Ouest: Crise de l'immobilier - Le salut passe par les centres de co-working

Trouver des bureaux de qualité à Dakar ou à Abidjan, c'est chercher la perle rare. De nombreuses entreprises cherchent pendant des mois pour trouver des emplacements appropriés et sont souvent obligées de convertir des bâtiments résidentiels en bureaux.

L'étude récente de Property Kro, une société spécialisée dans les services en immobilier, a mis en évidence la tendance croissante de plusieurs sociétés internationales à s'installer à Abidjan et à rechercher des bureaux allant de 200 à 500 m² en surface. Bon nombre de ces entreprises prévoient d'étendre leurs activités à moyen terme, mais rencontrent les limites d'un secteur naissant selon cette étude sur le marché de l'immobilier commercial d'Abidjan.

Ce manque d'offre a une conséquence bien évidente: un nombre croissant d'espaces de co-working dans les grandes villes d'Afrique francophone. Certains des premiers acteurs tels que Jokkolabs sont déjà présents dans 6 pays d'Afrique francophone et ont contribué à convaincre les investisseurs privés des besoins et du potentiel du marché. Des entreprises internationales telles que Regus se sont installées à Dakar et à Abidjan et sont talonnées par Impact Dakar, Co-working Café et Espace Agora au Sénégal et

CO.LAB et Seedspace qui vient d'être ouvert à Abidjan. Les espaces de co-working ne sont pas la panacée, mais ils constituent certainement une solution à court terme pour de nombreux nouveaux entrants sur ces marchés et en particulier pour les jeunes entrepreneurs désireux de conquérir les marchés d'Afrique francophone. Qu'est-ce qui conduit cette nouvelle tendance? La flexibilité, les opportunités de co-création et des loyers moins contraignants.

Leur essor et leur popularité soulignent également la nécessité de disposer de données fiables sur les projets de construction de bureaux en Afrique francophone, les dates d'achèvement prévues et les taux de location.

Williams Bella, fondateur et directeur de Property Kro est optimiste quant aux perspectives régionales en rappelant que «Abidjan est actuellement considéré comme la troisième destination de voyages d'affaires en Afrique après Lagos et Johannesburg, et le secteur de l'immobilier commercial a des bonnes perspectives étant donné que les autorités locales veulent soutenir et développer cette position sur le marché ».

API Events, le principal organisateur de forums d'investissement et de développement immobilier en Afrique subsaharienne organisera le premier forum bilingue sur l'immobilier à Dakar pour offrir aux investisseurs un aperçu unique des principaux moteurs du secteur de l'immobilier commercial régional. Le forum, organisé en partenariat avec un des principaux promoteurs régionaux Teyliom Group, est conçu comme un forum immobilier sur mesure pour les investisseurs, les promoteurs, les professionnels et les dirigeants, afin d'obtenir des informations uniques sur le marché le plus excitant d'Afrique, dans une région qui a connu une croissance constante de 8% dans ses principales économies.

Le Sommet bilingue de l'investissement en immobilier francophone aura lieu les 16 et 17 octobre 2018.

Sénégal

Résurgence de la dengue au Sénégal

La dengue inquiète les populations dans plusieurs localités du Sénégal. Depuis quelques… Plus »

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.