18 Septembre 2018

Cameroun: « Il fallait s'arrimer aux textes »

Joseph LE, président du conseil d'administration de la Sopecam.

« Nous avons tenu à adresser des félicitations à Madame le directeur général de la Sopecam et à toute son équipe pour le travail bien fait dans le cadre du processus électoral en cours, qui n'est certes pas terminé, mais les choses se déroulent de très bonne manière. Nous voulons donc les encourager à aller de l'avant jusqu'à la fin du processus, que ce soit pour la production du matériel électoral ou pour la couverture médiatique. Jusque-là, la Sopecam et Cameroon Tribune s'acquittent très bien de leur tâche.

La présente session extraordinaire portait surtout sur la mise en place des organes de gestion des marchés à la Sopecam. Comme vous le savez, récemment une loi et un décret présidentiel ont été pris, et le conseil d'administration a les pleins pouvoirs pour mettre en place ces organes. Il fallait donc s'arrimer à ces textes parce qu'il s'agit d'un domaine extrêmement délicat, celui des marchés. Il faut s'assurer que le processus va bien se dérouler en toute transparence, mais aussi avec toute la rigueur nécessaire. Nous pensons que les choses devraient bien se passer et que la Sopecam dans ce domaine-là, va pouvoir se déployer sans grande difficulté. »

Cameroun

L'administration interdit la manifestation du 21 octobre du député Jean Michel Nintcheu

Le contraire aurait surpris, il fallait s'y attendre. "Au Cameroun les libertés de manifestations ne sont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.