18 Septembre 2018

Burkina Faso: Ouagadougou - L'arrondissement 10 veut booster son développement par une contribution citoyenne

Né à la faveur du redécoupage en 2013 des cinq anciens arrondissements que comptait la ville de Ouagadougou, l'arrondissement 10 est confronté à de nombreux défis, selon le maire Jérémie Sawadogo.

Selon lui, l'arrondissement ne compte qu'un seul Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) pour plus de 300 000 habitants. Aussi, le seul commissariat de police qui couvre les arrondissements 4, 5 et 10 se trouve à côté de la mairie de l'arrondissement 4. «La voirie est exécrable, le drainage des eaux de pluie est quasi inexistant à l'intérieur des quartiers, les espaces publics sont pour la plupart anarchiquement occupés, le peu de caniveaux existant est littéralement transformé en poubelle publique ... », telles sont les préoccupations relevées par l'édile Sawadogo.

Au regard de ces nombreux défis, se basant sur une masse critique de personnes ressources en cours d'identification, le conseil d'arrondissement a élaboré une stratégie de mobilisation de ressources. Elle se justifie, aux dires du maire, par le fait que la commune de Ouagadougou déroule ses activités à travers une gestion budgétaire centralisée en termes d'investissements.

Et pour formaliser la participation citoyenne au développement de l'arrondissement 10, le conseil d'arrondissement a créé des structures communautaires dénommées «Comité des personnes ressources (Copere)». C'est donc pour pallier l'insuffisance des ressources financières que le conseil municipal de l'arrondissement 10 a initié le projet de mobilisation de ressources intellectuelles, matérielles et financières dénommé projet de mobilisation de ressources par la participation citoyenne «contribution citoyenne, Copere Arrondissement 10».

Spécifiquement, explique M. Sawadogo, le projet a pour objectifs, entre autres, de financer les différents projets de développement dans l'arrondissement, d'appeler et de valoriser la responsabilité sociale et environnementale des acteurs économiques.

La finalité de cette mobilisation citoyenne et financière est de contribuer efficacement à la réalisation d'une quinzaine de projets identifiés par l'arrondissement estimés à plus de 2 milliards de francs Cfa.

Les priorités, selon le maire, pour 2018 concernent le plan de communication sur la mise en œuvre de cinq projets pour plus d'un milliard de nos francs. Il s'agit du projet de renforcement de la pré-collecte des déchets solides ménagers de l'arrondissement 10 «5 000 poubelles, 50 tricycles» qui est le projet phare. «C'est de mettre à la disposition de la population 5000 poubelles et 50 tricycles. Notre souhait est d'installer devant chaque porte d'habitation une poubelle d'une valeur de 30 000F Cfa chacune parce que, la question d'assainissement et des déchets est trop criarde dans notre arrondissement. La population devra souscrire pour un montant de 5 000f avec un engagement de payer 1000f pour la voirie ... » a-t-il expliqué.

M. Sawadogo a aussi fait savoir que des conventions seront signées avec des associations féminines afin de mettre à leur disposition 10 tricycles par secteur pour l'enlèvement des ordures. «Nous allons créer une structure qui enlèvera les ordures devant chaque porte de ménages et ces ordures iront dans nos différents centres de tris» souligne-t-il.

Un dispositif de collecte de fonds a été mis en place et les différents soutiens peuvent se faire au sein de la mairie ou par mobile money ou directement sur le compte bancaire de la mairie.

Burkina Faso

Santé publique - La communauté burkinabè fait don de sang au CNTS

Au total soixante poches de sang ont été recueillies, le 9 décembre à Brazzaville,… Plus »

Copyright © 2018 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.