19 Septembre 2018

Madagascar: Auto-moto - Duke 790, un Scalpel prêt à tailler la route

KTM sort le premier bicylindre en ligne de son histoire, la Duke 790, surnommé le Scalpel. Son moteur déborde de couple, et sa partie-cycle se démarque par une agilité démoniaque.

Virage technologique. La nouvelle KTM Duke 790 a débarqué en concession, du côté d'Andraharo, en ce mois de septembre. Jusqu'à aujourd'hui, on connaissait KTM pour ses monocylindres et ses bicylindres en V. Pour la première fois, la firme autrichienne sort un roadster équipé d'un bicylindre en ligne. Un pari sur l'avenir.

Avant de la démarrer, un petit tour esthétique s'impose. Et là, le phare tête d'insecte prédateur interpelle logiquement en premier. On reste également admiratif devant les lignes taillées à la serpe, ainsi que le magnifique bras oscillant en aluminium moulé sous pression. Une fois le moteur en marche, l'impatience gronde, tellement cette Katoche dégage une impression de puissance qui ne demande qu'à en être extirpée. Après quelques kilomètres à son guidon, le verdict est sans surprise. Cette nouvelle Duchesse est aussi brutale que la Super Duke 1290. Elle déborde de couple. Elle donne envie d'attaquer sans cesse, avec ses 105 CV et 86 Nm de couple, pour seulement 169 kg.

La position de conduite met en confiance immédiatement.

86 Nm de couple

Chaque accélération provoque une poussée d'adrénaline aussi soudaine que jouissive. La connexion entre la poignée de gaz et la roue arrière est ultra-rapide, grâce au système Ride By Wire. De plus, la boîte de vitesse, équipé d'un shifter, est très précise.

Question partie-cycle, la Duke 790 est montée autour d'un cadre treillis en tubes d'acier, associé à une boucle arrière en aluminium. Grâce à une selle fine et à un guidon pas trop large, la position de conduite met en confiance dès les premiers hectomètres. L'autrichienne peut se vanter d'une agilité démoniaque. Comme toutes les KTM, elle est surtout à l'aise dans les portions sinueuses. Le sobriquet de « Scalpel » lui va très bien, vu sa précision chirurgicale sur les prises d'angle. Elle est destinée à trancher les courbes, pour ensuite sortir des relances dévastatrices.

Bourrée d'électronique

Au niveau moteur et partie-cycle, la Duke 790 est une franche réussite. En outre, c'est une moto née à l'ère du numérique. Et de ce fait, elle est bourrée d'électronique : tableau de bord couleur TFT ; ABS adaptatif en courbe, désactivable, et doté d'un mode Supermotard pour débrancher juste l'arrière ; shifter actif en montée et descente (ndlr : système pour changer de rapport sans toucher le levier d'embrayage) ; contrôle de traction à quatre niveaux dont un spécial circuit ; aide au départ arrêté ; glissement du frein moteur MSR ; anti-wheeling ; gestion de la glisse du pneu arrière, réglable de 1 à 9 niveaux ; et quatre modes de conduite. La liste est longue !

Jusqu'à aujourd'hui, la gamme Duke était composée de monocylindres et de bicylindres en V. Le Scalpel vient désormais la compléter. Son bicylindre s'adresse à un public plus large. Comme sur tous les autres modèles, elle garde l'identité KTM, en l'occurrence un design radical, un moteur débordant de couple et une partie-cycle aussi légère qu'agile. De la pure orange mécanique.

Le tableau de bord TFT en couleur à la pointe de la technologie.

Un écran couleur du plus bel effet

La Duke 790 est à la pointe de la technologie, comme en témoigne son tableau de bord TFT en couleur. Il affiche toute une panoplie d'informations : tachymètre, compte-tours, jauge d'essence, odomètre, horloge, température moteur, température extérieure, indicateur de rapport engagé, cartographie moteur... La navigation se fait à l'aide des boutons du commodo de droite, pour choisir la cartographie, désactiver l'ABS ou encore le shifter. Il est même possible d'y connecter son smartphone, à l'aide de l'application KTM My Ride.

C'est le premier bicylindre en ligne produit par KTM.

Quatre cartographies au choix

La Duke 790 bénéficie de quatre cartographies moteur. La sélection se fait à l'aide des boutons sur le commodo de droite. Le mode Street est destiné à la conduite urbaine. Le mode Rain permet une intervention précoce des aides à la conduite, ainsi qu'une adhérence accrue sur route mouillée. Sur le mode Sport, on passe à un peu plus sérieux, avec un contrôle des gaz plus direct en mode « arsouille ». De quoi tirer toute la pleine puissance des 799 cm3. Et enfin, le mode Track, pour les pilotes les plus aguerris, est destiné uniquement à un usage sur circuit.

Elle est équipée de deux disques de 300 mm à l'avant.

Succès indéniable de la gamme Duke

La toute première routière du constructeur Kronreif Trunkenpolz Mattighofen est sortie en 1994, en l'occurrence la Duke 620. Une machine typée supermotard, et donc un tout-terrain équipé d'un monocylindre et adapté à la route. Pour rappel, KTM a surtout établi sa notoriété en offroad jusque-là et elle est logiquement partie de cette base. La dénomination « Duke » a été choisie en l'honneur du sextuple champion du monde britannique, Geoff Duke. Depuis, la marque autrichienne a conquis l'asphalte, comme elle l'a fait auparavant avec l'univers de l'offroad. Après le succès des Duke 125, 200, 390 et 690, ainsi que des Super Duke 990 et 1290, elle entend maintenant s'attaquer au segment des roadsters « mid-size » bicylindres avec la 790.

Fiche technique de la duke 790

Moteur Bicylindre en ligne, 4 temps, DOHC

Cylindrée 799 cm3

Refroidissement Liquide

Alimentation Injection électronique Ø 42 mm

Puissance max 105 Ch à 9000 tr/min

Couple max 86 Nm à 8000 tr/min

Cadre Treillis en tubes d'acier au chrome molybdène

Suspension avant Fourche inversée WP Ø 43 mm

Suspension arrière Mono-amortisseur WP réglable en pré-charge et détente

Freins avant Double disques 300 mm, étrier 4 pistons

Frein arrière Simple disque 240 mm, étrier 2 pistons

Roue avant Maxxis Supermaxx ST 120/70-17

Roue arrière Maxxis Supermaxx ST 180/55-17

Capacité réservoir 14 litres

Hauteur de selle 825 mm

Poids à sec 169 kg

Prix concession 47 500 000 ariary chez Madauto

Focus

News des concessionnaires

Les participants ont abordé diverses situations en franchissement.

Formation en conduite avec Ford et Materauto

« Ford Driving Skills for Life », telle est l'appellation de la formation organisée par Ford et Materauto, samedi, au stade Makis à Andohatapenaka. Une formation pour améliorer la conduite et les compétentes des automobilistes. « Les collisions des véhicules sont l'une des principales causes de décès en Afrique, et nous pensons que l'éducation et la formation des conducteurs sont les moyens les plus efficaces d'aborder ce problème critique », souligne-t-on auprès de Materauto. La formation comprenait six volets, à travers six épreuves au volant de différents modèles de chez Ford. Citons l'épreuve de freinage d'urgence avec ABS ; les manœuvres d'évitement d'obstacle avec l'ESP ou « Electronic Stability Program » ; la montée, le « side slope » et l'utilisation des modes 2H et 4H en franchissement, ainsi qu'une simulation de conduite en état d'ébriété, grâce à des lunettes spéciales, pour sensibiliser sur les dangers de l'alcool au volant. Ils étaient une trentaine à y prendre part. Madagascar est le huitième pays de la région subsaharienne à bénéficier de ce programme. Ce dernier inclut également des astuces de conduite afin de réduire la consommation de carburant et de minimiser l'impact sur l'environnement. Ce qui est conforme au développement de technologies des moteurs économes Ford

Premier arrêt au « Pavé », un des repaires des motards sur la RN1.

Randonnée organisée par VROM et CT Motors

Les passionnés de motos anciennes se sont retrouvés samedi, à l'occasion d'une randonnée à Ampefy, sur la route nationale 1. Un événement organisé par le club « Vintage Riders Of Madagascar ». L'on a dénombré vingt-cinq machines, dont une dizaine de Royal Enfield. À côté, les américaines de chez Harley-Davidson n'ont pas été en reste. Sans oublier les japonaises de chez Kawasaki, Honda et Yamaha. Au total, ils étaient trente-cinq à prendre part à cette sortie, quelques-uns roulant en duo. Après le petit-déjeuner offert par CT Motors au même titre que la voiture d'assistance, le départ a été donné à 9 heures à Andraharo. Un premier arrêt a été observé à la station Jovena à Anosizato. De là, nos riders ont bouclé un premier relais jusqu'au « Pavé », repaire connu de tous les motards sur la RN1, situé juste avant Soamahamanina. Le second relais a consisté à rouler jusqu'à Ampefy, pour le déjeuner. Du poisson au menu bien évidemment, dans une ambiance conviviale. Après cette randonnée sur la RN1, le club VROM a déjà fixé le prochain rendez-vous pour le dimanche 30 septembre. Il s'agira de réaliser un tour du Lac Anosy cette fois-ci, dans le cadre du « Distinguished Gentleman's Ride ». Un événement mondial qui vise à sensibiliser la population sur le cancer de la prostate et la prévention du suicide chez les hommes.

Madagascar

Marc Ravalomanana - Prêt à reprendre le pouvoir par les urnes

Un autre élément de poids vient de rejoindre l'équipe de la direction de campagne du candidat… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.