19 Septembre 2018

Angola: Près de 2,5 millions d'enfants angolais souffrent de la malnutrition chronique

Photo: IRIN

Ndalatando — Environ 2,5 millions d'enfants angolais, sur un total de plus de six millions, souffrent de la malnutrition chronique, a admis mardi, dans la ville de Ndalatando, la coordinatrice nationale de la Plate-forme Multisectorielle Intégrée de la Politique d'Alimentation et de Nutrition, Maria Tati.

Beaucoup d'entre eux sont, soit dans un état de malnutrition modérée allant vers la malnutrition sévère, ou ils sont déjà gravement atteints de la malnutrition et hospitalisés dans divers établissements sanitaires du pays, a ajouté la responsable. Elle a tenu ces propos à la presse, en marge de la cérémonie d'ouverture d'un Séminaire sur la "Validation du Plan Angolais Multisectoriel pour la Réduction de la Malnutrition Chronique", organisée à l'hôtel "Camuaxi", à 13 km de Ndalatando, chef-lieu de la province de Cuanza Norte.

Leurs parents, ne sachant même pas que les enfants sont dans ces conditions là, ils ne découvrent la réalité que quand les petits contractent une maladie ordinaire. C'est donc durant la consultation médicale qu'ils apprennent que, outre la maladie ordinaire, leurs enfants souffrent également de la malnutrition, a-t-elle expliqué en marge de la réunion dont l'ouverture a été présidée par la directrice du Cabinet provincial de la Santé, Maria Filomena Wilson. Face à cette situation, Maria Tati a plaidé pour la nécessité d'instituer à travers le pays un système de vigilance nutritionnelle, non en cours actuellement pour diverses raisons non énumérées. Se rapportant aux conclusions de l'enquête des indicateurs multiples et de la santé 2015-2016 de l'Institut National de Statistique, réalisée en Angola entre 2015-2016, la coordinatrice nationale a affirmé que la malnutrition chronique constitue un problème "grave" de santé publique.

Actuellement, le taux de malnutrition est de 38 pourcent dans le pays. Cuanza Norte, Uige et Bié figurent parmi les neuf provinces (sur un total de 18 qui forment l'Angola) où le taux de malnutrition est très élevé, a-t-elle ajouté. Selon la coordinatrice, l'Angola présente pratiquement le même taux que celui d'autres pays de la SADC touchés également par une malnutrition profonde due à diverses raisons, tels que faute de nourritures chez certaines familles, manque de connaissances sur l'alimentation salutaire recommandée aux enfants et aux femmes enceintes, et la privation précoce du lait maternel aux enfants. Pour lutter contre la malnutrition, a-t-elle ajouté, une attention spéciale devrait être prêtée à la sécurité alimentaire du pays. Il revient au Ministère de l'Agriculture de mener une croisade de production, promotion et consommation des aliments salutaires et nutritifs, a souligné la coordinatrice.

Le séminaire aborde plusieurs sujets, notamment l'importance du Plan Angolais Multisectoriel pour la Réduction de la Malnutrition Chronique pour le pays, les Objectifs et les Axes dudit plan, Où sont les Ressources Disponibles pour la Nutrition et Comment mobiliser pour le plan, le coût d'action de nutrition et la situation nutritionnelle de la province de Cuanza Norte. Organisé par le Programme National de Nutrition, rattaché au Ministère de la Santé, ce séminaire de trois jours se déroule en présence des techniciens du secteur, des représentants du Fonds des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), de l'ONG "Word Vision" , des Ministères de l'Education, de la Santé, du Plan, de l'Administration du Territoire, de l'Energie et des Eaux, de l'Agriculture, de l'Action sociale, de la Famille et Promotion de la Femme, et d'autres partenaires sociaux. Le séminaire se tient sous la devise "Tous ensemble contre la Malnutrition, pour une Population saine".

Angola

Réfugiés congolais expulsés - Risque de crise humanitaire à la frontière angolaise

L'Angola a expulsé au moins 250 000 migrants congolais en situation irrégulière au cours des quinze… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.