19 Septembre 2018

Ile Maurice: Rohess Beelur, un jeune leader déterminé

Âgé de 24 ans, Rohess Beelur est un jeune motivé et très déterminé. Il veut réunir les jeunes de son village et faire de Bramsthan un village modèle. «Mon but, c'est de faire en sorte que les jeunes ainsi que le village soient des exemples à suivre. Bramsthan doit être une référence pour d'autres villages.»

Pour cela, Rohess Beelur a créé, en juillet, la Bramsthan Young Leaders Association afin d'organiser une série d'activités à l'intention des habitants et mettre en œuvre plusieurs projets dans le village. L'association compte environ 25 membres actifs et reçoit le soutien des habitants et des membres du conseil de Bramsthan.

Étudiant en BSc Finance with Minor Law, Rohess Beelur explique pourquoi il a décidé de fonder cette association. «Aujourd'hui, à 24 ans, quand je pense à ma vie passée, je réalise qu'à part les études, je n'ai rien fait. C'est malheureux de voir que Bramsthan compte autant de jeunes qui ne sont pas bien encadrés. Il n'y a personne pour nous encourager à nous lancer dans des activités à tous les niveaux et pour nous structurer. Après toutes ces années, je me suis dit pourquoi pas moi ?» raconte le jeune homme.

D'ailleurs, les engagements sociaux ne sont pas quelque chose de nouveau pour Rohess Beelur. Ses parents s'investissent dans le travail social et sont engagés dans des associations religieuses depuis plusieurs années. «Lorsque j'ai approché quelques jeunes et que je leur ai expliqué mes idées et mes projets, ils se sont tout de suite montrés intéressés et c'est ainsi qu'on a eu le soutien des jeunes du village», ajoute-t-il.

Au début, Rohess Beelur a mis sa maison à la disposition des membres pour les réunions et comme point de rencontre. «Au début, nous n'étions pas sûrs que cela marcherait. Mais je suis content que peu de temps après, nous avons eu le soutien des membres du centre social, qui ont accepté de nous accueillir au centre et nous ont permis d'y tenir nos activités.»

La tête bien sur les épaules, Rohess Beelur s'est organisé et a structuré son plan de travail. «Nous nous sommes départagés sous différentes commissions pour mieux planifier nos activités. Une personne est responsable de la commission de l'environnement, de l'éducation, la musique, la santé, entre autres. Le but est d'organiser des activités sous ces différents themes.»

En peu de temps, les jeunes de Bramsthan Young Leaders Association ont non seulement fait leurs preuves mais ont également dépassé les attentes. Depuis qu'ils se sont réunis, plusieurs activités ont été organisées, dont une campagne de nettoyage du village et l'embellissement de l'environnement.

Aussi, des activités sportives, un cross, des fun games, qui ont réuni plus de 250 habitants, une chasse au trésor et pour encourager les habitants, une remise des prix a eu lieu. «Pour toutes nos activités, nous avons eu le soutien de parrains, comme le conseiller Dhiraj Ganga, qui a sponsorisé nos médailles, le conseil de district de Flacq, le conseil du village et tous les habitants.»

Les jeunes de l'association ont également pris un engagement dans le domaine de l'éducation et tous les vendredis et samedis, des classes de rattrapage et des leçons sont dispensées gratuitement aux élèves de Grade 7 et de Higher School Certificate. «Cette initiative a été très bien accueillie par les parents et plusieurs jeunes professionnels nous ont approchés pour donner un coup de main.»

Avec cet encouragement, Rohess Beelur se dit encore plus motivé et il a des projets plein la tête. «Dans les mois à venir, nous allons organiser un Health Day où il y aura des dépistages gratuits et un don de sang. Une mini Technology Fair sera aussi organisée.»

Vu pareil enthousiasme, on ne peut que lui souhaiter bonne continuation !

Ile Maurice

Constitution (Amendment) Bill - Le vote reporté

Après son summing up suivant les débats sur le projet de la réforme électorale, le Premier… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.