19 Septembre 2018

Cameroun: Fecafoot - L'assemblée générale convoquée

L'adoption des statuts et textes revus par le Comité de normalisation au menu de ce conclave prévu le 27 septembre prochain à Mbankomo.

Le processus électoral est-il définitivement lancé à la Fédération camerounaise de football ? On dirait bien que oui, si on s'en tient à la décision du président du Comité de normalisation, Me Dieudonné Happi, rendue publique hier, 18 septembre 2018. Décision convoquant une assemblée générale extraordinaire pour le 27 septembre prochain au Centre d'excellence de la CAF de Mbankomo.

Comme principaux points à l'ordre du jour, l'adoption des statuts, des statuts types des Ligues spécialisées, du règlement financier, du code éthique et du code électoral de la Fecafoot. Il faut dire que cette AG avait préalablement été programmée pour le 23 juin dernier par le Comité de normalisation avec une élection fédérale annoncée pour le 17 août. Mais rien ne se passera comme prévu.

Quelques jours avant l'adoption des textes, la FIFA demande de surseoir à l'assemblée générale. Motif ? La modification de la loi portant organisation et promotion des activités sportives et physiques au cours de la session parlementaire de juin.

La Fecafoot estime désormais le temps trop court pour respecter son calendrier. D'autant qu'elle doit retoucher ses statuts au regard des amendements apportés à la loi. Sans surprise, le mandat du Comité de normalisation, qui expire le 31 août, sera prorogé jusqu'au 16 décembre.

Avec comme principale mission l'organisation sereine du processus électoral tant attendu. Si on s'en tient aux explications du Comité de normalisation lors de sa conférence de presse en fin mai dernier, c'est l'AG de 2009 qui adoptera les nouveaux textes. Sauf que plusieurs membres de cette fameuse AG se plaignaient de ne pas avoir été convoqués en juin dernier. Allons-nous avoir droit aux mêmes plaintes? L'avenir, très proche, nous le dira.

Cameroun

L'administration interdit la manifestation du 21 octobre du député Jean Michel Nintcheu

Le contraire aurait surpris, il fallait s'y attendre. "Au Cameroun les libertés de manifestations ne sont… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.