19 Septembre 2018

Mali: Assurance - Le secteur connaît un déficit de compétences

Dans sa dernière publication online de Juillet Atlas Magazine spécialisé dans l'assurance, de récentes études pronostiquent, dans un futur proche, une réduction de la main d'œuvre salariée des compagnies d'assurance de 20% à 50%.

Du fait de l'accroissement de la mobilité, il ne sera plus possible à une personne de rester salariée sa vie entière dans une même société d'assurance. Cette tendance est d'autant plus alarmante que le secteur de l'assurance connaît déjà un déficit de compétences.

Les pays en voie de développement seront les grands perdants de ces mutations. Des enquêtes révèlent que, sur les marchés développés de l'assurance, près d'un tiers seulement des acteurs estiment être entourés par un personnel suffisamment compétent pour répondre à leurs besoins.

Les déficits de compétence des assureurs s'aggravent du fait de l'émergence ou du renforcement :des exigences réglementaires : reporting pointu aux autorités de tutelle, des exigences internes : audit interne, resserrement des guidelines, de la numérisation, digitalisation, big data, cloud, de l'internet mobile : portables, tablettes, des équipements de mesures portables et/ou embarqués : capteurs sur des objets et sur des êtres humains, voitures autonomes, des réseaux sociaux, des applications interactives.

Le personnel spécialisé dans ces activités est notoirement insuffisant. Le marché du travail et les structures académiques n'arrivent pas à faire face à la demande.

L'immigration des compétences ne constitue qu'un palliatif. Elle transfère le problème mais ne le résout pas.

Mali

L'ONU "préoccupée" par la situation sécuritaire dans le centre du pays

Le Chef des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Jean-Pierre Lacroix, a prévenu vendredi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.