19 Septembre 2018

Congo-Brazzaville: Elections à la Fécofoot - Jean Guy Blaise Mayolas définit ses priorités

Le candidat à la présidence de l'instance faîtière du football national a dévoilé à la presse, le 18 septembre à Brazzaville, les axes stratégiques qui lui permettront d'atteindre les objectifs qu'il s'est fixés.

Jean Guy Blaise Mayolas s'est engagé à faire de la Fédération congolaise de football (Fécofoot) une structure forte, influente et financièrement stable. Il préconise réconcilier tous les acteurs du football congolais puis assurer le rayonnement national et international de toutes les compétitions organisées par la Fécofoot. « Ma vision aujourd'hui est de faire du football congolais, à l'horizon 2023, un puissant facteur de cohésion sociale, d'unité nationale, de développement économique et de rayonnement de notre pays », a-t-il expliqué à la presse. Il a promis de conduire, avec la collaboration des membres du comité exécutif, les acteurs du football congolais vers un football mieux organisé et plus fonctionnel en professionnalisant l'organisation des compétitions nationales.

Le candidat a expliqué que ses objectifs stratégiques gravitent autour de quinze axes et reposent sur quatre piliers essentiels, à savoir la bonne gouvernance et une administration rigoureuse, l'adhésion et l'implication de tous les acteurs, la professionnalisation du football congolais et le développement de partenariats nationaux et internationaux solides. Durant son mandat, il entend faire de la gestion transparente des finances l'une de ses priorité, sans oublier la refonte complète du système d'évaluation. Il a aussi ciblé d'autres axes prioritaires comme la modernisation des organes de gestion, la valorisation des lourds investissements sportifs existants ainsi que la création et l'implication active des anciennes gloires et seigneurs du football.

La cohabitation saine entre le football amateur et professionnel est le projet qui lui tient à cœur. Elle passera, selon lui, par la réorganisation de la pratique du football amateur et professionnel puis par la création d'une sensibilisation permanente et participative contre le dopage, les comportements déviants et antisportifs. Outre la revalorisation des corps de métier et l'implication des groupements ou associations des supporters et du grand public, le candidat promet d'assurer le perfectionnement et l'accompagnement des clubs.

"Ensemble pour un nouvel élan"

Sa vision consiste à instituer une gestion et une organisation rigoureuses des clubs, à renforcer leurs performances économiques puis à lutter pour la subvention des clubs d'élite et de base. « Nous devons œuvrer pour la construction progressive des terrains d'entraînement des clubs, développer le partenariat, les échanges et la formation avec les clubs occidentaux et ceux des autres fédérations », a-t-il commenté. Jean Guy Blaise Mayolas n'a pas perdu de vue l'encadrement et la formation des joueurs par la création des structures décentralisées et performantes. Il a promis de développer et accompagner les centres de formation, académies et écoles de football puis à organiser, durant son mandat, des compétitions des différentes catégories d'âge. « Nous devons réorganiser la pratique du football des jeunes dans tous les milieux, initier des techniques de détection des jeunes talents et initier les mécanismes pour la mise en avant des joueurs les plus talentueux sur le marché international », a-t-il soutenu dans son programme "Ensemble pour un nouvel élan". Le candidat veut aussi insuffler un dynamisme par la réorganisation et la redynamisation de l'équipe nationale seniors.

Il s'agit, selon lui, de créer les relais d'accompagnement pour tout contact avec les joueurs de la diaspora, redéfinir les statuts des joueurs sélectionnés en équipe nationale et leurs primes puis réorganiser le fonctionnement des équipes nationales. Jean Guy Blaise Mayolas a aussi évoqué l'organisation professionnelle des compétitions, prônant ainsi la régularité et la rigueur dans l'organisation pratique de celles-ci afin de gagner la confiance des sponsors. Il a insisté sur le respect rigoureux des engagements pris avec les clubs, les joueurs, les sponsors et les partenaires. La redynamisation du football féminin pour une meilleure représentation passera, a-t-il dit, par la création des clubs et la redynamisation des compétitions. Le candidat entend, par ailleurs, consolider les relations avec le gouvernement et les organes dirigeants du football par la construction de partenariats privés solides ainsi qu'avec les médias et les sponsors.

Congo-Brazzaville

Economie bleue - L'expertise de Brazzaville sollicitée au Kenya

La République du Congo prendra part, du 26 au 28 novembre à Nairobi, à la conférence sur… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.