19 Septembre 2018

Sénégal: Tamkharit 2018 et le marché - Quand Auchan hante le sommeil des commerçants

Ce mercredi 19 septembre est célébrée la fête d'Achoura communément appelée «Tamkharit». A cette occasion le marché de Castor, à l'image des autres, est bien approvisionné et les prix de certains produits comme les légumes ont connu une hausse. Cependant, malgré que le marché soit bondé de monde, les vendeurs affirment que les clients ne sont pas tout à fait au rendez-vous.

Vas et viens, beaucoup de bruits, vendeurs et acheteurs s'activent au rythme de la «Tamkharit» célébrée ce mercredi 19 septembre 2018, correspondant au 9e jour du nouvel an musulman, Muharram 1440. Le marché est bien fourni. Toutefois, des commerçants se désolent de la rareté des clients alors que ces derniers se plaignent de la cherté de certains produits.

DE LA VIANDE ET DU POULET DISPONIBLES

A Castor, de la viande, du poulet de chair ou celui dit du pays sont disponibles, en abondance. Néanmoins, les clients se font désirer... pour plusieurs raisons, avance Moussa Gueye, un vendeur de viande. «Les clients tardent à venir parce que certains d'entre eux préfèrent se procurer de la viande chez Auchan qui, selon eux, commercialise des produits moins chers et respecte plus les normes d'hygiène établies. Tout est question de choix, finit-il par ajouter car nous aussi faisons de notre mieux quant au respect des conditions d'hygiène afin de fidéliser nos clients. Et, concernant les prix, il y a tant de paramètres qui entrent en jeu et qui leur échappent», explique-t-il. En dehors de ces raisons avancées par ce vendeur de viande, certains clients brandissent celle de la proximité d'approvisionnement. «On préfère Auchan dès lors qu'il se trouve au coin du quartier. Et on gagnera en temps et en argent car tous les produits vendus au marché se retrouvent chez ce distributeurs», déclare une cliente. Il est à signaler aussi que le prix de la viande n'a pas augmenté, cette année comme l'avait prédit certaines ménagères. Le kilogramme est vendu entre 2800 et 3000 F Cfa. Il en est de même pour le poulet de chair dont le prix varie entre 2500 et 3500 F Cfa l'unité, suivant le poids, alors que celui du pays est vendu entre 2500 à 5000 F Cfa l'unité.

DES LEGUMES INTOUCHABLES

Pour ce qui est des légumes, que ce soit le manioc, le poivron, la tomate fraiche, le chou ou la carotte, les prix ont considérablement grimpés. Ce qui ne conforte guère les ménagères qui se tuent à la tâche pour la présentation de ce fameux couscous de Tamkharit, eu égards aux autres mets préparés les années précédentes. Cette femme rencontrée nous en dit plus: «comme vous l'avez constaté, les prix des légumes ont augmenté de 100 voire 200 F Cfa sur le kilogramme. Pour ce qui est du manioc, on a presque doublé le prix du kilogramme. C'est toujours ainsi a la veille de la Tamkharit, nous en avons l'habitude», argue-t-elle. Cette situation n'est pas démentie par ce jeune vendeur de légume, Amadou Sy, le sourire sur le visage. «C'est vrai que pour ce qui est du poivron et de la tomate fraiche il y a une légère hausse. Mais on ne voit pas beaucoup de clients, peut-être que c'est un peu lié aux conditions pluviométriques ou les lourdes charges qu'ont subi les ménages durant la Tabaski.»

LES VENDEURS DE COUSCOUS NE SE FROTTENT PAS POUR AUTANT LES MAINS

Au Sénégal, ce qui fait la particularité c'est que le jour de la Tamkharit, des mets copieux sont préparés dans toutes les familles musulmanes ou presque. Et, le couscous occupe une place de choix dans ces repas de fête. Seulement, force est de reconnaitre qu'aujourd'hui les femmes se décarcassent de moins en moins pour la préparation de ce couscous local. Elles préfèrent alors acheter le produit fini pour s'épargner les efforts a consentir. Néanmoins, pour Fatou Diagne, une vendeuse de coucous trouvée sur place, au marché Castor, les clients se font rares. «Peut-être qu'ils attendent le jour même de la Tamkharit vu qu'on a la possibilité de préparer la sauce en premier lieu avant d'en venir au couscous déjà préparé», confit-elle. Malgré toutes les difficultés que rencontrent certains ménages pour sa célébration, la Tamkharit est une fête coutumière perpétrée chez-nous, de générations en générations.

Sénégal

Le Pacte mondial sur les migrations adopté à Marrakech

Marrakech, 10 déc (APS) - Le pacte mondial pour des migrations "sûres, ordonnées et… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.