19 Septembre 2018

Sénégal: Sédhiou / Autosuffisance alimentaire et frein à la migration irrégulière - Les recettes du guide religieux El Hadji Sidya Dramé

Les défis de l'autosuffisance alimentaire et de la lutte contre la migration irrégulière préoccupent le guide religieux El Hadji Sidya Dramé.

Ce marabout, président des imams et oulémas mandingues du Sénégal doublé d'un titre d'ambassadeur itinérant de la paix en Afrique exploite 140 hectares de terres en appui à l'idéal de lutte contre la précarité sociale et la forte propension des jeunes à se donner en sépulture dans les océans plutôt que de trimer chez eux dans une nature généreuse. Le secrétaire exécutif du conseil national à la sécurité alimentaire Jean Pierre Senghor donne son quitus au marabout bâtisseur.

En décidant de créer ce foyer religieux dénommé Oumul Koura il y'a juste trois ans situé à cinq kilomètres de N'diama Pakao son village dans la commune de Diaroumé, le guide religieux El Hadji Sidya Dramé, président des imams et oulémas mandingues du Sénégal, par ailleurs, ambassadeur de la paix, donnait ainsi corps à sa vision de travailler la terre et d'éduquer les jeunes.

Par ce modèle d'engagement, El Hadji Sidya entend montrer que le potentiel existe déjà pour réussir chez soi en réponse à la migration irrégulière. A la visite des champs bâtis sur 140 hectares, le ministre conseiller, Jean Pierre Senghor secrétaire exécutif du conseil national à la sécurité alimentaire rassuré de l'investissement du marabout Sidya. «El Hadji Sidya est un guide religieux engagé dans le travail et particulièrement dans le domaine de l'agriculture pendant que certains se lamentent d'un hivernage qui semble un peu erratique. Quand je suis arrivé ici dans son domaine j'ai vu que tout a bien donné. Le mil et l'arachide sont à un stade très avancé, le maïs est en train d'être consommé» a indiqué Jean Pierre Senghor. Il ajoute au demeurant que et devant des centaines de talibés que « Sidya Dramé est un modèle pour la jeunesse d'aujourd'hui, un guide qui ne tend pas la main et ni ses talibés aussi mais tous engagés dans le travail bien fait. Ce sont des gens à encourager et c'est dans çà que le chef de l'Etat nous invite».

Pour El Hadji Sidya Dramé, «ce n'est que par le travail et l'engagement citoyen que le Sénégal arrivera à assurer son autosuffisance alimentaire. Il devient dès lors un devoir pour chacun de s'investir dans des activités génératrices de revenus surtout dans le domaine de l'agriculture».

Et de poursuivre sur les défis majeurs dans un contexte planétaire qui l'exige «ce sont des actions qui viennent renforcer l'atteinte des objectifs assignés au secrétariat exécutif à la sécurité alimentaire que dirige Jean Pierre Senghor. Non seulement des initiatives du genre permettent de lutter contre la migration irrégulière mais aussi d'assurer l'autosuffisance alimentaire au Sénégal».

Cette visite des chantiers est arrimée à la commémoration du rappel à Sédhiou de Mariama Moussoubaring Dabo mère de El Hadji Sidya Dramé, manifestation à laquelle ont pris part Abdoul Aziz Aïdara de Hamdany, Ba Khaïraba Diaby de Kandialon, de Karfa Samaté maire de Diaroumé et des milliers de fidèles venus d'horizons divers.

Sénégal

Augmentation généralisée de salaires – Le oui…mais du patronat

Le patronat sénégalais a proposé aux travailleurs un taux global de 3% au lieu de 25% de hausse… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.