19 Septembre 2018

Afrique: Le chef de la BAD - un milliard de dollars pour moderniser l'agriculture en Afrique

La BAD, la Commission européenne et des partenaires privés ont annoncé des investissements chiffrés à un milliard de dollars américains pour soutenir de nouveaux projets en Afrique. Entretien avec Akinwumi Adesina.

"ll faut que l'Afrique change d'approche face à son secteur agricole." Ces mots du président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, ont résonné mardi (18.09.18) à Ottawa, la capitale du Canada. La BAD, la Commission européenne et des partenaires du secteur privé ont annoncé des investissements chiffrés à un milliard de dollars américains pour soutenir de nouveaux projets et la mise en place d'infrastructures en Afrique.

L'industrialisation et la modernisation du secteur agricole constituent une cible importante de ces investissements rendus possible grâce à un financement soutenu par le secteur privé. Pour le président de la BAD, l'Afrique peut se nourrir elle-même en transformant son secteur agricole. Il déplore surtout les dépenses en importation de produits agroalimentaires.

Le Nigérian Akinwumi Adesina est au micro de notre correspondant au Canada, Godefroy Macaire Chabi. Cliquez sur l'image pour écouter.

Afrique

Les entreprises invitées à capter une niche de 4 milliards de dollars qu'offre la ZLECAF

Les hommes d'affaires et entreprises africaines sont priés de faire preuve d'audace pour tirer le maximum de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.