21 Septembre 2018

Liberia: Une loi historique sur la propriété de la terre a été promulguée

Le président libérien George Weah a promulgué, mercredi 19 septembre, une loi historique sur la propriété de la terre. Une réforme attendue depuis longtemps par la société civile qui se bat depuis des années pour que les communautés villageoises puissent accéder à la pleine possession des terres. Depuis 1847, et la création du Liberia indépendant, la terre appartient à l'Etat qui peut ou non en céder une partie à des propriétaires privés. Désormais les communautés villageoises vont devenir propriétaires, ce qui devrait favoriser l'emploi et le développement de l'agriculture.

Depuis sa naissance en 1847, le Liberia n'a jamais donné la terre aux paysans. Les terres appartiennent à l'Etat qui peut en céder une partie à des investisseurs privés. Elles appartiennent aussi à une minorité de propriétaires fonciers venus au XIXe siècle des Etats-Unis. Désormais, les communautés rurales deviennent propriétaires des terres qu'elles recevront de l'Etat une fois établi un cadastre national.

Garde-fous

Et cela va tout changer puisque ces communautés, jusqu'alors tenues à l'écart, pourront décider de valoriser - ou non - ces terres. La loi, à l'élaboration de laquelle la société civile a grandement contribué, prévoit en outre des garde-fous pour empêcher les accaparements par le secteur privé. Ali Kaba est membre de l'Institut Sustainable Development, une ONG de la société civile : « Premièrement, les communautés villageoises ne pourront pas vendre la terre avant 50 ans. La deuxième chose, c'est qu'avant de pouvoir utiliser ces terres, les communautés villageoises devront mettre en place un comité de gestion, mettre en place un système de cautionnement et ils devront, avant chaque décision, obtenir le consentement de toute la communauté. Bien sûr, ils pourront louer ces terres à des entreprises privées, mais avant de le faire, ils devront passer par plusieurs étapes destinées à informer chaque membre de la communauté sur les tenants et les aboutissants des décisions envisagées ».

Réparer l'injustice

Le but est donc de réparer l'injustice fondamentale faite aux premiers habitants du Liberia, mais aussi de revitaliser les campagnes en favorisant la création d'exploitations agricoles et donc la création d'emplois.

Liberia

CAN 2019 - Un trio sénégalais sur Liberia-Zimbabwe

Un trio d'arbitres sénégalais dirigé par Maguette Ndiaye qui sera assisté de Djibril Camara… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.