18 Septembre 2018

Afrique: Forêt ou charbon - L'heure du choix pour l'Allemagne

communiqué de presse

La bataille fait rage dans les tribunaux, sur le terrain et dans le cœur et l'esprit de nombreux Allemands : une compagnie minière locale a l'intention de défricher les vestiges d'une ancienne forêt afin d'agrandir une mine de lignite.

Le charbon est l'une des pires sources de polluants atmosphériques toxiques dans le monde, et le lignite, ou le charbon brun, est le combustible le plus nocif et le plus polluant d'Europe. Il génère des poussières fines et des particules nocives qui réduisent la qualité de l'air.

L'Allemagne jouit d'une réputation de précurseur dans le domaine de l'environnement grâce à ses nombreuses installations pour l'énergie renouvelable et des tarifs de rachat généreux pour les ménages qui peuvent alors produire leur propre électricité à partir de sources renouvelables. Le pays a choisi de se passer d'énergie nucléaire pour produire de l'électricité à partir de 2022, ce qui signifie qu'en l'absence de charbon, l'Allemagne n'est pour le moment pas capable de répondre à la demande en électricité.

Environ 37% de l'électricité du pays provient du charbon, principalement du lignite, et 33% proviennent des énergies renouvelables. Les autres sources d'électricité comprennent le gaz naturel et l'énergie nucléaire. Le gouvernement envisage d'éliminer le charbon dans les décennies à venir.

Où se trouve Hambach et pourquoi est-elle spéciale ?

La forêt d'Hambach se situe dans le nord-ouest de l'Allemagne, près de la frontière avec la Belgique et la France. Seulement 300 hectares de cette forêt vieille de 12 000 ans sont encore intacts.

Son terrain arboré est constitué de muguets, de chênes communs et de charmes. C'est un espace occupé par des animaux rares protégés par la législation de l'Union européenne, comme le murin de Bechstein, le pic mar, la grenouille de printemps et le loir.

Pourquoi la forêt est-elle menacée?

La forêt se trouve près de la plus grande mine de lignite à ciel ouvert d'Europe. RWE, le principal fournisseur d'énergie d'Allemagne, cherche à développer l'extraction de lignite pour répondre aux futurs besoins énergétiques du pays. Pour cela, l'entreprise prévoit de raser la moitié de la forêt en 2018 et le reste dans les années à venir, après avoir délogé quelque 250 militants qui campent dans la forêt depuis 2012.

Quels sont les problématiques principales ?

La politique énergétique de l'Allemagne est au cœur du conflit, le lobby environnemental luttant contre la déforestation pour atténuer le changement climatique et préserver la biodiversité, affirmant que le charbon contribue au changement climatique lorsqu'il brûle en générant du dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre.

La mine de lignite actuelle, ainsi que deux autres mines, alimentent plusieurs des centrales au charbon les plus polluantes au monde, propriété de RWE. En 2016, les trois plus grandes usines, datant des années 1960 et 1970, ont émis environ 75 millions de tonnes de dioxyde de carbone, soit 8,25% des émissions totales de l'Allemagne, à savoir 909 millions de tonnes.

« L'Accord de Paris sur le climat comporte un article spécifique sur la protection des forêts et l'Allemagne joue un rôle de premier plan en aidant les pays en développement à sauver les forêts tropicales. Le pays envoie des signaux erronés dans ce contexte si les forêts de la région sont remplacées par des mines de charbon », explique Tim Christophersen, expert des Nations Unies sur les paysages forestiers.

Le secteur des énergies renouvelables compte dix millions d'emplois dans le monde, beaucoup plus que l'industrie du charbon. En Allemagne, plus de 330 000 personnes travaillent dans le secteur des énergies renouvelables et la tendance est à la hausse.

L'Allemagne a mis en place un processus de haut niveau, la Kohleausstiegskommission (Commission de sortie du charbon), qui rendra ses conlusions en décembre 2018 pour décider à quelle date l'Allemagne cessera d'utiliser le charbon pour la production d'électricité.

« Il vaudrait peut-être mieux attendre les conclusions de ce rapport et le verdict des poursuites judiciaires en cours, avant d'élargir cette mine à ciel ouvert qui pourrait subir une obligation de fermeture de toute façon. Une sortie rapide du charbon aiderait l'Allemagne à rester fidèle à ses objectifs en matière de climat », déclare Tim Christophersen.

BUND (Friends of the Earth, une organisation allemande à but non lucratif pour la protection de l'environnement) a intenté plusieurs poursuites contre RWE, dont une contre l'autorisation de la société pour la poursuite des activités de la mine Hambach de 2020 à 2030. Le verdict de ce procès crucial sur le sort de la forêt de Hambach est attendu à la mi-octobre.

Visualiser un diaporama de la forêt et des activités de protestation : https://spark.adobe.com/page/UhwXSw7SawBgi/

Pour davantage di'nformations, veuillez contacter Tim Christophersen

Afrique

CAN2019 - L'Angola termine 18ème

Les Palancas Negras d'Angola sont classés 18e de la Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN2019) qui a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Développement Durable

Plus de: UNEP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.