19 Septembre 2018

Cote d'Ivoire: Cacao - Des chercheurs présentent des outils de détection précoce du virus du Swollen shoot

Après une visite des plantations à Bouaflé, le 18 septembre, les acteurs de cet atelier se sont donné rendez-vous ce mercredi 19 septembre, au pôle scientifique de Bingerville, pour contribuer au renforcement de la collaboration entre les chercheurs et les institutions de recherche en Afrique.

Dans la perspective de doter les chercheurs d'outils de détection précoce du virus swollen shoot dans la cacaoculture, lors des premiers stade d'infections, en absence de symptômes, la Fondation mondiale de cacao (World cocoa foundation), le groupe Mars et le Centre international pour la recherche en agroforesterie (Icraf) organisent depuis le 17 et ce, jusqu'au 20 septembre un atelier d'harmonisation des méthodes d'échantillonnage sur les plants infectés.

Après une visite des plantations à Bouaflé, le 18 septembre, les acteurs de cet atelier se sont donné rendez-vous ce mercredi 19 septembre, au pôle scientifique de Bingerville, pour contribuer au renforcement de la collaboration entre les chercheurs et les institutions de recherche en Afrique. Et établir une feuille de route commune pour la lutte contre le Swollen shoot en Afrique de l'ouest

« Nous avons un programme global à Mars, mais notre priorité, c'est la maladie de Swollen shoot qui affecte le cacao dans plusieurs pays (Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Cameroun). Depuis que nous avons commencé les travaux (Cocoa action) avec la Fondation mondiale de cacao, nous avons pour objectif de voir comment certifier le matériel qui n'est pas infecté et le distribuer aux planteurs. Jusqu'à présent beaucoup de recherche ont été menées, nous avons travaillé avec des partenaires tant nationaux qu'internationaux en particulier avec le Cirad et l'Université d'Arizona. Des rencontres ont également eu lieu avec des scientifiques en Afrique pour justement leur permettre d'avoir des outils qui puissent leur permettre de détecter la maladie », a soutenu Jean Philippe Marelli directeur du programme de Ipm (La lutte intégrée contre les maladies et la ravageurs) au sein de l'institution Mars. Poursuivant, il annonce que les premiers résultats de ces travaux seront présentés, à travers les recherches des chercheurs. Cette présentation sera suivie de travaux pratiques pour montrer comment aller au champ et faire un échantillonnage de feuille qui présente ou non des symptômes, puis revenir au laboratoire pour finalement indexer la maladie au niveau de la présence ou non du virus.

Le vice-président de l'Université Félix Houphouet Boigny de Cocody, Abdoulaye Sangaré, affirme que la rencontre de ce jour est plus qu'urgente, vu les dégâts causés par le Swollen. « Nous restons convaincus que les autorités de nos pays trouveront dans les conclusions de vos travaux des pistes de solutions pour une cacaoculture durable et de qualité », a-t-il laissé entendre.

Pour les acteurs, ces trois jours permettront de faire des réflexions et trouver des voies adéquates pour la lutte. Un avis partagé par le responsable de Crig (Cocoa research institut of Ghana), Emmanuel Agyemang Dwomoh, qui trouve que la mise en place rapide de détection précoce du virus permettra de circonscrire le fléau qui s'étend considérablement.

« Selon les estimations plus de 100.000 ha de vergers ont été attaqués et détruits par la maladie en Côte d'Ivoire. Donc le Conseil de café cacao a décidé depuis 2018 de mettre en place un programme intensif d'arrachage des vergers infectés. Mais, bien avant cela, il y a eu des sensibilisations et un programme pilote qui a démarré en 2013. Mais, on s'est rendu compte que la maladie a pris de d'ampleur. Donc nous avons décidé de passer à la vitesse supérieure. Et le nouveau directeur du Conseil café-cacao a donc mis les moyens (22, 5 milliards Fcfa) pour qu'on puisse arracher les vergers », a pour sa part indiqué le directeur de l'appui et du développement en charge des questions de recherche au Conseil café-cacao, Kouasi Jérémie.

Cote d'Ivoire

CAN 2021 - La Côte d'Ivoire en plein chantier

Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, San Pedro et Korhogo, les cinq localités qui vont abriter les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.