20 Septembre 2018

Cote d'Ivoire: Fédération des organisations de producteurs de café - Cacao de Côte d'Ivoire - Kambou Sié, élu président

A l'issu des travaux, Kambou Sié, ingénieur agronome et producteur de café-cacao, dans la région de Divo a été élu à la tête de cette fédération pour cinq ans.

Du 12 au 14 septembre, à Yamoussoukro, une quarantaine d'organisations de la filière a fait le toilettage des règlements intérieurs et statuts de la Fédération des organisations de producteurs de café- cacao de Côte d'Ivoire (Fopcc), créée en septembre 2018.

A l'issu des travaux, Kambou Sié, ingénieur agronome et producteur de café-cacao, dans la région de Divo a été élu à la tête de cette fédération pour cinq ans. Kambou Sié, après son élection a appelé les producteurs à rejoindre l'organisation « afin de parler d'une même voix », selon dans un communiqué transmis aux médias. Pour lui, à travers cette initiative, il s'agit de montrer l'importance du producteur dans la chaîne de valeur. « Notre fédération aura pour mission d'aider le producteur à améliorer sa production et ses conditions de vie », a déclaré le nouveau président.

En plus de rassurer les producteurs que des solutions seront trouvées en vue de l'amélioration du prix du cacao « aux côtés de l'Etat », Kambou Sié, ajoute également que les questions d'infrastructures routières, de construction de centres de santé seront abordées avec l'Etat. C'est pourquoi, il a appelé tous les producteurs à rejoindre la fédération. Cette élection intervient moins d'un mois avant l'ouverture de la prochaine campagne café-cacao.

Avec la chute des cours de l'or brun pour environ 40% début 2017 en raison de la surproduction, la Côte d'Ivoire- qui a réformé la filière en 2012- joue actuellement la carte de la prudence. En raison de cette situation, le pays a décidé, de réduire sa production, voir la stabiliser. L'objectif étant de parvenir à une économie cacoayère forte et durable, d'autant plus que ce secteur (café-cacao) occupe environ 800 000 personnes.

Grâce aux réformes, sur la période 2012-2017, le revenu monétaire des producteurs a connu une hausse. Si pour le cacao, la Côte d'Ivoire demeure depuis des décennies, le premier producteur mondial (environ deux millions de tonnes) ce n'est pas le cas pour le café où la production a remarquablement chuté. Le pays qui prépare un plan de relance occupe le l3e rang africain et 15e mondial avec une près de 100 000 tonnes.

Cote d'Ivoire

Participation de Joseph Seka Seka à la COP 24 en Pologne

Le professeur Joseph Séka Séka, ministre de l'Environnement et du Développement Durable, chef de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.