21 Septembre 2018

Ile Maurice: Rodrigues-Santé - La deuxième phase du dépistage du cancer du col de l'utérus lancée

communiqué de presse

La Commission de la Santé de Rodrigues en collaboration avec le ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie a entamé la deuxième phase du dépistage du cancer du col de l'utérus. La campagne de dépistage a été lancée le mardi 11 septembre dernier au Centre de jeunesse à Grande Montagne par le Dr Anwar Husnoo, ministre de la Santé et de la Qualité de la Vie, lors de sa mission dans l'île.

Les autorités espèrent pouvoir toucher 1 500 femmes âgées entre 30 et 60 ans par cet exercice gratuit. Deux autres campagnes de dépistages se tiendront en novembre cette année et en avril 2019.

Par ailleurs, le ministre Anwar Husnoo a procédé le lundi 10 septembre à l'Administration Centrale à Port Mathurin au lancement du rapport de la dernière campagne de dépistage. 'Le rapport indique que sur 1 172 femmes examinées en avril, 28 montrent des signes qu'elles peuvent avoir le cancer du col de l'utérus. Si nous ne traitons pas ces 28 femmes à temps, elles pourront développer le cancer plus tard. De ce groupe examiné, 130 autres femmes présentent des signes d'infection et d'inflammation. Nous allons leur donner le traitement nécessaire afin de prévenir toute forme de cancer', a-t-il indiqué. Les autorités visent à toucher 6 000 femmes par ce projet de dépistage.

Dr Husnoo a lancé un appel pressant à toutes les femmes dans cette tranche d'âge à faire le dépistage afin de prévenir le cancer. 'Nous mettons l'emphase sur cette campagne de dépistage parceque c'est très important. Si on arrive à détecter un cancer tôt on peut le traiter avant qu'il ne soit trop tard. C'est pour cela que j'invite toutes les femmes à profiter de ce programme pour faire leur dépistage. Nous voulons aider la population féminine de Rodrigues à faire face à cette maladie', a exhorté le ministre de la Santé et de la Qualité de la Vie. Il a aussi salué la Commission de la Santé pour avoir mené à bien la première phase de la campagne de dépistage en avril dernier.

Quant au Commissaire de la Santé, M. Simon Pierre Roussety, il a annoncé que le service d'un gynécologue à plein temps sera disponible bientôt. Il a souligné que le cancer est source de préoccupation à Rodrigues car 17% de mortalité chez les femmes est due au cancer. D'où leur collaboration avec le ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie pour lutter contre cette maladie.

M. Roussety a annoncé plusieurs mesures prises pour améliorer le service de la santé. Parmi, l'aménagement d'une deuxième salle pour les patients hommes, et l'achèvement des travaux de l'extension du Centre de santé de La Ferme et celui de Baie aux Huîtres dans deux mois. 'Trois de nos médecins partiront pour des études de spécialisation en gynécologie, orthopédie et pédiatrie en Malaisie. Nous travaillons également sur un projet pour offrir aux patients des menus avec des produits locaux dans les semaines à venir, cela afin d'assurer une meilleure santé', a-t-il soutenu. Des infirmiers de Maurice seront affectés temporairement dans l'île pour renforcer l'effectif local en attendant le retour des infirmiers en formation.

La campagne de dépistage du cancer du col de l'utérus s'est tenue aux Centres de jeunesse suivants : La Ferme, Rémir, Port Sud Est, Anse aux Anglais et Grande Montagne.

Ile Maurice

Ally Lazer - «Inspekter Rujub ti bizin félisit mwa... »

Il ne comprend pas pourquoi l'inspecteur Assad Rujub a porté plainte contre lui. À sa sortie du Central… Plus »

Copyright © 2018 Government of Mauritius. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.