20 Septembre 2018

Angola: Les entreprises de boissons commencent à payer le taux de consommation d'eau

Luanda — Les ministères de l'Energie et de l'Eau et celui de l'Industrie ont signé mercredi, à Luanda, un protocole de partage de données sur l'utilisation générale des ressources en eau, afin de matérialiser le décret présidentiel qui oblige les unités industrielles de boissons à payer un taux de consommation d'eau.

Le décret présidentiel n° 82/14 du 21 Avril, la Loi sur les activités industrielles, ainsi que la Loi n° 05/04 du 7 Septembre, déjà en vigueur, obligeant les entreprises industrielles de boissons à payer un taux de consommation des ressources hydriques.

A l'occasion de la cérémonie de signature, le ministre de l'Énergie et de l'Eau, João Baptista Borges, a dit que le protocole visait à appliquer la taxation sur les ressources hydriques et à préserver cette ressource et permettre sa bonne utilisation au profit de la population.

Il a précisé qu'il ce s'agissait pas seulement de l'utilisation de ces ressources, mais aussi de la préservation de l'environnement.

À son tour, la ministre de l'Industrie, Bernarda Gonçalves Martins, a estimé que le protocole visait une coopération étroite entre les deux ministères pour que les activités qu'ils menaient et nécessitaient l'utilisation des ressources en eau soient partagées.

Elle a recommandé que l'Institut national des ressources en eau (INRH), le Bureau de l'inspection du ministère de l'Industrie (GEPE) et la Direction nationale de l'industrie (DNI) observent, avec rigoureusement, les termes de l'accord entre les deux ministères.

Angola

CAN 2018 handball - Les lionnes défieront l'Angola pour un premier sacre

Le handball sénégalais a réussi une performance en se hissant à la prochaine Coupe du monde… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.