20 Septembre 2018

Afrique: Journée du tirailleur sénégalais - L'armée commémore le sacrifice des anciens

Le ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants a commémoré la journée du tirailleur sénégalais, le jeudi 20 septembre 2018, à la place de la Nation de Ouagadougou.

Souvenir de la gloire et du sacrifice dans la défense de la patrie, la commémoration de la journée du tirailleur sénégalais, le 20 septembre 2018 à Ouagadougou, a donné l'occasion à l'armée nationale de saluer la mémoire des anciens combattants burkinabè. A l'occasion, le Chef d'Etat-major général des armées (CEMGA), le général de division Oumarou Sadou, entouré du président des anciens combattants du Burkina Faso, le commandant à la retraite, Paul Tondé et du président de la fédération nationale des anciens combattants résidant hors de France, le général français Jean-Pierre Beauchesne, ont déposé une gerbe de fleur à la mémoire des combattants tombés sur le champ de bataille.

Une cérémonie que l'armée a voulue sobre et symbolique. Le général de division Oumarou Sadou a insisté sur l'exemplarité des anciens combattants à l'égard de la jeune garde. « Les situations sont à des étapes différentes, mais les contextes sécuritaires sont identiques : ils ont donné leur vie pour leur patrie, nous aussi, nous devons donner notre vie pour notre pays. Nous espérons que leur exemple va se transposer sur les jeunes militaires », a-t-il déclaré. Par cet acte saluant la mémoire et l'action de « tous ceux qui ont bâti les forces armées nationales », le CEMGA a félicité leur dévouement à la patrie. Un honneur qui a ravi les représentants des anciens combattants.

Le commandant à la retraite, Paul Tondé a, notamment, noté l'importance de la journée et les souvenirs qu'elle leur évoque. « Il y a eu beaucoup de sacrifices sur plusieurs théâtres d'opération », a-t-il rappelé. M. Tondé a, par ailleurs, appelé la population burkinabè à la collaboration pour accompagner son armée à relever le défi sécuritaire qui se présente au Burkina Faso.

Le président de la Fédération nationale des anciens combattants résidant hors de France, le général Jean-Pierre Beauchesne a lui aussi magnifié la grandeur du combattant qui défend sa patrie au péril de sa vie. « Ils ont servi sous le drapeau français et ce sont les gardiens de la gloire des soldats burkinabè et du Burkina Faso », a indiqué l'ancien militaire français. Et d'ajouter que « sa » fédération qui recueille tous les anciens combattants dans le monde depuis 1927, a à cœur de les aider, de magnifier leur parcours et leur passé afin qu'ils soient fiers de ce qu'ils ont fait. A l'issue de la cérémonie, un cocktail a été offert aux invités.

Burkina Faso

Mali - Arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan

«Adama Konaté, 31 ans originaire de Yira Dioubasso au Burkina, tout comme son frère Kassim… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.