20 Septembre 2018

Burkina Faso: Situation sécuritaire nationale - Le MPP demande l'union sacrée des associations

La direction du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) s'est entretenue, le jeudi 20 septembre 2018 à Ouagadougou, avec les structures associatives sur la situation nationale et pour préparer l'assemblée générale du parti, le samedi 22 septembre.

Au plateau omnisport Simon-Compaoré dans le quartier Gounghin de Ouagadougou la direction du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a échangé avec les structures associatives soutenant les actions du chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré, le jeudi 20 septembre 2018. Tour à tour, les différents intervenants ont dénoncé les actions de déstabilisation du pays à travers des attaques dans le Sahel et l'Est du pays notamment, mais aussi la marche de l'opposition annoncée pour le 29 septembre prochain.

Par ailleurs, ils ont invité les militants du parti dans ces associations, à soutenir les actions du président Roch Marc Christian Kaboré, inscrites dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Pour le député et secrétaire national chargé des Organisations de la société civile (OSC) du MPP, Abdoulaye Mossé, cette rencontre entre dans le cadre de la rentrée politique du parti. « En vue de réussir l'assemblée générale du 22 septembre, nous avons des adresses à l'ensemble de nos structures », a-t-il expliqué. Il a ajouté que les mouvements associatifs ont cette particularité d'animer la vie économique, sociale et politique et le MPP a jugé nécessaire de les informer des actions menées sur le terrain. Compte tenu de leur participation aux différents changements au Burkina Faso, les associations ne peuvent pas être ignorées, a ajouté M. Mossé.

Pour le membre du bureau exécutif national du MPP, chargé des élus nationaux, Maxime Koné, cette rencontre a permis aux premiers responsables du parti de donner l'information juste aux associations sur la situation nationale, les actions de développement du pays et la vie du parti. « Nous leur avons dit qu'en dépit des attaques, le Burkina Faso est débout. Elles doivent se mobiliser autour du chef de l'Etat et des FDS pour qu'ensemble, nous puissions faire face à cette nouvelle menace», a-t-il précisé. Pour le président par intérim du MPP, Simon Compaoré, il s'est agi de réunir les militants du parti des associations, pour les sensibiliser, notamment à la situation sécuritaire. Le message clé qui a été véhiculé, selon le vice-président du MPP, c'est de resserrer les rangs, de se mobiliser et d'appuyer les autorités afin de soutenir les Forces de défense et de sécurité (FDS) dans leurs missions de sécurisation du pays.

Les femmes, qui se sont particulièrement mobilisées à la rencontre, attendent d'être soutenues dans leurs activités génératrices de revenus, a soutenu Simon Compaoré. « Ils sont venus librement, ils ont écouté et ils vont revenir le samedi 22 septembre à la Maison du peuple pour écouter le complément d'informations sur la situation nationale et sur la manière dont nous mettons en œuvre les engagements du président du Faso », a-t-il dit. Pour Simon Compaoré, le MPP et la majorité présidentielle ont cette capacité de mobilisation et de transformation pour le bien-être des Burkinabè.

Burkina Faso

Lutte contre le terrorisme - Le MPP «invite les populations à coopérer dans le renseignement»

Le 20 octobre 2018 à partir de 9 heures s'est tenue dans la salle de spectacle de la Maison de la culture Jean… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.