Ile Maurice: Affaire des coffres-forts - Echanges musclés entre Gavin Glover et Rashid Ahmine

21 Septembre 2018

L'ambiance était tendue en cour intermédiaire, ce vendredi 21 septembre, lors de la comparution de Navin Ramgoolam dans le cadre de l'affaire des coffres-forts. Me Gavin Glover, SC, qui le représente, a eu des échanges musclés avec la poursuite, représentée par Me Rashid Ahmine, deputy of the Director of Public Prosecutions.

Me Gavin Glover a présenté deux motions pour demander l'arrêt provisoire du procès jusqu'à ce que la Cour suprême se prononce. Pour rappel, Navin Ramgoolam conteste la légalité des mandats de perquisition de son domicile et la constitutionnalité de la Good Gouvernante and Integrity Reporting Act, loi sous laquelle la saisie de l'argent découvert chez lui a été saisi. Le leader du PTr fait actuellement face à 23 chefs d'accusation.

De son côté, Me Rashid Ahmine a déploré le fait que la défense a donné son avis pour ces deux motions hier, jeudi 20 septembre, à 16 heures et pas avant. «Cela fait perdre du temps à la Cour. La poursuite avait déjà appelé les témoins», a-t-il fait savoir.

C'est à partir de ce moment que les choses ont commencé à s'envenimer. Me Gavin Glover a estimé que les propos de Me Rashid Amine avaient pour but d'irriter la défense. «He should not raise his voice and intimidate the prosecution», a rétorqué ce dernier.

Me Ahmine a insisté pour que les avocats de Navin Ramgoolam apportent des éclaircissements sur les motions, et Me Gavin Glover a maintenu qu'il a été très clair dans sa formulation. Les magistrats Pranay Sewpal et Navina Parsooramen ont dû lever la séance pour calmer les choses.

À la reprise, l'assistant du Directeur des poursuites publiques a objecté aux deux motions. Les arguments seront entendus le 18 octobre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.