21 Septembre 2018

Tunisie: «La Nonne» moins convaincante que les précédents opus !

«Le cinéma d'horreur a une double fonction : cathartique et lénifiante. C'est un cinéma qui permet d'évacuer un certain nombre d'angoisses et de les apaiser». C'est également le genre qui se permet d'explorer le fantastique, le surnaturel et le bizarre en ayant comme champs de travail la démonologie, l'occultisme et autres phénomènes métapsychiques capables de fasciner le jeune public, d'où l'intérêt qu'il a pour ce genre cinématographique.

«The Conjuring 1 et 2» s'inscrivent directement dans la lignée des films cultes tels que : The Exorcist, Poltergeist et The Amityville Horror, mais aussi le Paranormal Activity, enfin de l'ensemble des films d'horreur surnaturelle et domestique. Et c'est là également que l'on voit pour la première fois l'apparition de la Nonne. Dans l'une des nombreuses (et plus belles) scènes stupéfiantes de Conjuring 2, l'intrigante apparition d'une nonne blanchâtre aux yeux de serpent et au visage de démon et son portrait dans un tableau accroché donnent lieu à une trouvaille magnifique : l'ombre projetée de la créature glisse sur un mur, il arrive au tableau et se matérialise en un visage qui se précipite sur l'héroïne et la terrifie.

Les événements du film, qui tournent autour de l'histoire de cette «Nonne» diabolique, prennent place au début des années 50 dans une abbaye en Roumanie où le suicide d'une jeune nonne inquiète tout le monde dans l'Église catholique. Le Vatican charge alors un prêtre au passé trouble et une novice de mener l'enquête. Risquant leur vie, ils doivent affronter une force maléfique qui bouscule leur foi et menace de détruire leur âme.

À leur arrivée, le duo trouve un guide, un fermier canadien-français qui a découvert le corps de la nonne, alors qu'il effectuait une livraison de nourriture. Au cours de leurs recherches, ils apprennent que l'abbaye était à l'origine un château médiéval, propriété d'un duc fasciné par la magie noire, qui avait ouvert un portail permettant aux esprits diaboliques d'entrer dans notre monde. Refermé par les chevaliers templiers, ce portail a été confié à des religieuses. Mais le passage maléfique a été rouvert par une pluie de bombes durant la Seconde Guerre mondiale. Seule sœur Irène, munie d'une relique contenant le sang du Christ, a le pouvoir de le refermer.

Malgré un récit bien construit et le jeu attachant et expressif de l'actrice Taissa Farmiga, cet épisode peine à émouvoir et à faire peur. D'une part, les apparitions diaboliques surviennent de façon aléatoire; d'autre part, les effets chocs sont peu efficaces, trop souvent prévisibles, annoncés par les lourds silences et les mouvements circulaires de caméra autour des protagonistes évoluant dans le noir. Et même si le réalisateur irlandais Corin Hardy parvient à instaurer l'atmosphère oppressante propre à un film d'épouvante, sa manière d'exploiter les lieux et les longs couloirs obscurs de l'abbaye maudite était très limitée et souffrait d'un grand manque de créativité et d'originalité.

Le spectateur se retrouve alors face à un film d'horreur au scénario prévisible, pas du tout à la hauteur des deux précédents Conjuring de James Wan. Cela dit, «La Nonne» a quelques charmes qui pourraient bien plaire aux amateurs peu aguerris au genre et qui pourraient quand même trouver leur part de bonheur !

Tunisie

"Jil Jilala" en concert à l'ouverture des Journées du Maroc en Tunisie

L'évènement vise à valoriser les relations distinguées et historiques entre les deux pays Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.