21 Septembre 2018

Sénégal: Me Sally Mamadou Thiam de l'UCS - «Matam n'est pas une propriété de Macky Sall»

Maître Sally Mamadou Thiam responsable de l'UCS (l'Union Centriste du Sénégal) d'Abdoulaye Baldé, en tournée pour les besoins du parrainage s'est dit gêné face aux énonciations de certains politiciens qui considèrent la région de Matam comme une «propriété privée».

En marge d'une finale de football qu'il parrainait à Dondou, une ville située sur la rive gauche du fleuve Sénégal, du département de Matam appartenant à la commune de Bokidiawé, le responsable politique requinqué par la forte mobilisation de ses militants, a manifesté son sentiment de gêne contre les déclarations du parti au pouvoir qui font de la région une zone exclusivement acquise et absolue à leur cause.

«Quand bien même, le parti au pouvoir se targue d'en faire une propriété, nous lançons un signal fort pour dire que Matam est une partie intégrante du Sénégal où l'opposition a sa place, dans l'accompagnement et la prise en charge réelle des attentes des populations». déclare Maître Sally Thiam.

«Dans cette région, avance-t-il, où l'émergence reste assujettie à des dimensionnements intentionnels, les populations y voient une parole creuse. La situation que vit le Dande Mayo est tout simplement inacceptable aux regards de l'absence cruelle d'infrastructures socio-économiques de base qui freine le développement. Ici, la promesse de faire accéder l'ensemble du pays à la modernité d'ici 2035, a encore du chemin à parcourir car toutes ces localités riveraines du fleuve Sénégal souffrent d'un manque criard d'infrastructures routières, de postes de santé et de services administratifs malgré leur statut de zone d'agriculture voire de frontière. Pour ne pas dire que les populations manquent de tout».

Selon le responsable politique : «les populations ont compris qu'elles n'ont aujourd'hui aucune raison valable pour voter pour le candidat Macky Sall qui devrait arrêter de considérer la région de Matam comme une propriété acquise à sa cause. Rien n'a été fait jusque là. Et le candidat de Benno Bokk Yakaar compte sur un second mandat pour régler le problème de la région. Cela ne passera pas car les populations ont déjà opté, à l'image de Dondou pour la sanction».

Sénégal

Présidentielle - L'opposition s'estime défavorisée face à Macky Sall

Au Sénégal, la procédure de dépôt des candidatures à la présidentielle… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.