21 Septembre 2018

Sénégal: Kaolack / Célébration du bébé «Achoura» - D'importants effets vestimentaires offerts au bébé et aux parents

La communauté religieuse du village de Sagne Bambara a célébré mercredi dernier le premier Bébé de l'an musulman, communément appelé Bébé « Achoura ».

Pour cette 3ème édition du parcours, le guide des lieux Nouridine Oustaz Samba Diallo a offert de nombreux lots d'effets vestimentaires au Bébé (valises, couches, vêtements, poudre, eau de toilette), à sa maman (téléphone portable, boubous, parfum) et à son père (trois béliers, boubou, écharpes, plus une enveloppe).

Selon le comité d'organisation, cette action entre dans le cadre des opérations d'entre-aide et de solidarité que le guide Nouridine Samba Diallo ne cesse de poursuivre en direction des communautés. Et ces opérations, de l'avis du président de la commission d'organisation Sabassy Faye, sont d'autant plus significatives en cette période de fête du nouvel an musulman. « Qui connaît Nouridine Samba Diallo doit nécessairement comprendre le sens des œuvres manifestes qu'il est en train de rendre aux services de Dieu le tout puissant, la communauté musulmane et toute la Ummah islamique. Et à chaque année, il fait tout pour accroître ses actions de bienfaisance et d'aide afin de toucher le maximum de musulmans et autres personnes vulnérables. Ainsi pour cette année, un choix particulier a été fait sur la nature des cadeaux offerts.

Le comité d'organisation a surtout collecté des articles en fonction de toutes les catégories d'âge pour accompagner ce bébé jusqu'à son jeune âge et épargner à ses parents de toutes les charges concordantes

Sénégal

Présidentielle - L'opposition lance une plateforme de sécurisation

Au Sénégal, l'opposition a lancé ce jeudi 13 décembre une plateforme, la POSE : la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.