21 Septembre 2018

Ile Maurice: Teeluckdharry vs Lam Shang Leen - La prochaine manche en octobre

Il veut bloquer le paiement des honoraires de l'ex-juge Paul Lam Shang Leen.

La demande d'injonction déposée par l'avocat parlementaire Sanjeev Teeluckdharry a été appelée en Chambre, ce vendredi matin, 21 septembre, devant le juge Madhub. L'affaire a été renvoyée à octobre pour permettre à Paul Lam Shang Leen et les autres parties concernées par l'injonction de faire connaître leur position.

C'est le jeudi 6 septembre que Me Sanjeev Teeluckdharry a fait une demande d'injonction en Cour suprême pour bloquer le paiement destiné à l'ex-président de la commission d'enquête sur la drogue. Il a fait ressortir que Paul Lam Shang Leen a envoyé une facture au ministère des Finances, son secrétaire permanent ainsi qu'à l'Accountant General pour son travail. Or, «sa rémunération sera déboursée de l'argent du contribuable», affirme-t-il.

Ce n'est, du reste, pas la seule offensive de Me Sanjeev Teeluckdharry contre Paul Lam Shang Leen. Il a aussi envoyé une correspondance à Navin Beekharry, Chairman du Task Force Committee et directeur de la commission anticorruption (ICAC), et fait une déposition à la police contre l'ex-juge.

Ile Maurice

Post-rapport Lam Shang Leen - Le Bar Council décidé à «mettre de l'ordre dans la maison»

«Le plus grand défi de la communauté légale est de maintenir la confiance du public dans un… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.