21 Septembre 2018

Cote d'Ivoire: Thèse unique sur l'histoire des Abouré - Ayemou Ferdinand élevé au grade de docteur avec la mention très honorable

« Le jury à l'unanimité a estimé que le travail de recherche présenté par Ayemou Kadjomou Ferdinand est de qualité et par conséquent l'élève au grade de docteur avec la mention très honorable et les félicitations des membres ».

Telle est la décision prononcée par le président du jury, Anoh Kouassi Paul, professeur titulaire de géographie à l'Université Félix Houphouët-Boigny (Ufhb) d'Abidjan-Cocody, à l'issue de la soutenance de Thèse unique de doctorat sur l'histoire des Abouré. C'était ce vendredi 21 septembre 2018.

Pr Anoh Kouassi a d'entrée salué le travail d'Ayemou Kadjomou qui, selon lui, a produit un document agréable à lire. « J'ai trouvé la thèse très intéressante avec des informations utiles et un bon niveau de langue », a-t-il affirmé. Les autres membres du jury, à savoir Faye Ousseynou, professeur titulaire d'histoire moderne et contemporaine à l'Université Cheikh Anta Diop (Ucad) de Dakar au Sénégal, des enseignants de l'Ufhb d'Abidjan, N'Douba Boroba François, professeur titulaire de psychologie génétique différentielle, N'Guessan Mohamed, maître de Conférences d'histoire contemporaine et Allou Kouamé Réné, professeur titulaire d'Histoire africaine, le directeur de la thèse, ont aussi félicité l'impétrant tout exprimant leur satisfécit quant à la pertinence du sujet et le contenu du travail.

M. Ayemou a démontré avec brio que le peuple Abouré est la fusion de plusieurs groupes de populations issues d'horizons divers. Les mouvements migratoires ont démarré en 1625, suivant deux vagues : la vague des Abu et celle des Êhê. Ceux-ci se sont regroupés par la suite pour former 5 sous-groupes. Malgré cette diversité, ils sont parvenus à s'unir pour constituer un grand groupe homogène. Ce peuple qui se caractérise par sa bravoure et son courage a réussi, au dire d'Ayemou, à faire face à toutes sortes de pressions surtout celles émanant du peuple Agni et des colons français, lors de leur installation. Dans son étude, il s'est ainsi appuyé sur des écrits d'éminents professeurs dont Henriette Dagri Diabaté, et sur des récits et témoignages de sachants.

Au terme de sa présentation, l'impétrant a exprimé ses remerciements à l'ensemble des enseignants susmentionnés, aux amis et connaissances ainsi qu'au Diocèse de Grand-Bassam notamment Mgr Raymond Ahoua, un passionné d'histoire et de culture africaine, qui n'a ménagé aucun effort pour apporter un soutien à cette recherche.

Cette thèse unique option histoire africaine du département d'histoire de l'Unité de formation et de recherche (Ufr) avait pour thème: « Les Abouré, de la formation d'une ethnie à la conquête coloniale française : début XVIIe siècle-1894 ».

Cote d'Ivoire

Elections partielles - Contestation des résultats à Grand-Bassam

Les résultats des élections municipales et régionales partielles de dimanche sont tombés. Le… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.